Pays-Bas
Les Pays-Bas ont pris la tête du groupe C. | Sergei GAPON / AFP

Qualifications Euro 2020 : Pays-Bas et Allemagne se répondent, Russie et Pologne qualifiées

Publié le , modifié le

En dominant respectivement la Biélorussie (2-1) et l'Estonie (3-0), les Pays-Bas et l'Allemagne restent aux commandes du groupe C. Dans le groupe I, la Russie a imité la Belgique en écrasant Chypre (0-5) afin d'obtenir son ticket pour l'Euro 2020. Tenue en échec par le pays de Galles (1-1), la Croatie reste en tête du groupe E, tandis que dans le groupe G, la Pologne a obtenu sa qualification grâce à sa victoire contre la Macédoine du Nord (2-0).

Groupe C : Les Pays-Bas et l'Allemagne restent aux commandes

Même bousculés, les Pays-Bas ne lâcheront pas leur qualification si facilement. Trois ans après sa non-participation à l'Euro 2016, la sélection de Ronald Koeman continue sa belle phase de groupe en enchaînant une cinquième victoire en six rencontres. Cette fois, c'est la Biélorussie qui en a fait les frais (2-1). Dominateurs malgré une belle opposition, "les Oranje" se sont appuyés sur le milieu de Liverpool Georginio Wijnaldum, auteur d'un doublé en première période (32e, 41e), afin de garder la tête du groupe C et mettre la pression sur l'Allemagne, qui se déplaçait en Estonie pour tenter de rester au contact. 

Solide, la Mannschaft n'a pas craqué. Pourtant, elle ne s'est pas rendue le match facile. Car lorsque Emre Can s'est vu surprendre par une accélération de Liivak, il n'a pas hésité à se jeter dans les pieds de l'attaquant estonien, emportant tout sur son passage, entraînant une expulsion logique, synonyme d'infériorité numérique de son équipe pendant les presque 80 minutes restantes. Mais l'Allemagne a de la bouteille et a su faire le dos rond jusqu'à la mi-temps. Réorganisés, les joueurs de Joachim Löw n'ont pas traîné avant d'ouvrir le score d'une demi-volée du droit (51e) avant de profiter d'un contre son camp de Mets (57e). Complètement en perdition, l'Estonie a alors définitivement craqué sur un enchaînement crochet-frappe du droit de Timo Werner (71e, 3-0). Avec 15 points, l'Allemagne et les Pays-Bas continuent leur mano a mano en tête d'un groupe C où l'Irlande du Nord peut encore jouer les trouble-fêtes (12 pts). 

Groupe E : La Croatie tient le choc

Même si les vice-champions du monde auraient pu décrocher leur qualification directe en cas de victoire au pays de Galles, les coéquipiers de Luka Modric ont assuré l'essentiel en ramenant un bon match nul sur la pelouse des Gallois. Parfaitement entrés dans leur match, les Gallois ont ouvert le score très rapidement sur une belle frappe de Vlasic (9e). Mais c'était sans compter le repenti du Real Madrid, Gareth Bale, remettant les deux équipes a égalité juste au moment de retourner aux vestiaires (45e+1). Beaucoup plus équilibrée, la seconde période a logiquement laissé Croates et Gallois dos à dos. Pour le plus grand bonheur des hommes de Zlatko Dalic, qui restent en tête de leur groupe, avec deux points d'avance sur une équipe de Hongrie pour le moins chanceuse ce dimanche soir.

Car les Hongrois ont dû s'en remettre à M. Higler, l’arbitre de leur rencontre face à l'Azerbaïdjan. Alors que Mihaly Korhut avait donné l’avantage à son équipe d’une belle frappe du droit en tout début de match (10e) et que les hommes de Marco Rossi tenaient tranquillement leur résultat, Mustafazada a égalisé pendant les arrêts de jeu. Mais le corps arbitral ôtait toute joie aux Azéris en signalant une main de leur attaquant.

Groupe G : La Pologne au rendez-vous

Longtemps tenue en échec par des Macédoniens très en jambes ce dimanche soir, à l'image d'un Robert Lewandowski manquant de réalisme, la Pologne n'a eu d'autre choix que d'attendre la toute fin de rencontre pour valider officiellement sa participation à l'Euro 2020. La délivrance est venue des pieds des remplaçants Przemyslaw Frankowski (74e) et Arkadiusz Milik (80e). Dans l'autre rencontre du groupe G, l'Autriche a fait un grand pas vers la qualification en s'imposant sur la pelouse slovène à la suite d'une réalisation de son latéral droit Stefan Posch dès la 21e minute de jeu. Avec cinq points d'avance sur la Macédoine du Nord, l'Autriche devrait valider son ticket dès sa prochaine rencontre, en novembre. 

Groupe I : La Russie imite les Belges

La Belgique, avec une qualification déjà en poche au moment du coup d'envoi, a assuré l’essentiel au Kazakhstan grâce à deux buts de Michy Batshuayi et du latéral parisien Thomas Meunier (2-0). Tous les yeux étaient rivés sur les Russes, qui avaient simplement à ne pas perdre pour obtenir à leur ticket à leur tour. Dominant la rencontre de bout en bout, les joueurs de Stanislav Tchertchessov ont largement rempli leur contrat en écrasant la modeste équipe de Chypre sur le score de 5 à 0. Après un break très rapide grâce à Denis Cherychev (9e) et Magomed Ozdoev (22e), les Russes ont ensuite maîtrisé la rencontre. Avant de décider d'accélérer en toute fin de match, marquant trois buts coup sur coup : Artyom Dziouba (79e), Aleksandr Golovine (89e) et ce même Cherichev (90e+2) ont terminé le travail de la plus belle des manières. Malgré une démonstration de force de l'Ecosse face à Saint-Marin (6-0), il n’y a donc plus d’enjeu au sein de ce groupe E où la logique sportive a été respectée.