L'Allemagne qualifiée

Qualifications Euro 2020 : L'Allemagne, les Pays-Bas, la Croatie et l'Autriche verront l'Euro

Publié le , modifié le

Tous deux anciens vainqueurs de la compétition, l'Allemagne et les Pays-Bas ont validé ce samedi leur billet pour leur prochain Euro. La Croatie, finaliste du dernier Mondial, et l'Autriche n'ont eux aussi pas manqué le coche et seront de la partie en juin prochain.

C'est ce qu'on appelle un sans-faute. Alors qu'ils pouvaient tous entériner leur qualification pour le prochain Euro ce samedi, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Croatie et l'Autriche n'ont pas tremblé et font grimper à 16 le contingent des qualifiés pour la prochaine messe continentale.

L'Allemagne cartonne, un nul suffit aux Pays-Bas

Tous deux en tête du groupe C avec 15 points, mais toujours sous la pression de l'Irlande du Nord (12 points) avant le début de cette 7e journée, l'Allemagne et les Pays-Bas ont définitivement écarter la menace nord-irlandaise pour valider leur billet pour l'Euro. En déplacement à Belfast avec un point seulement à grappiller pour se qualifier, les Oranje se sont contentés du minimum syndical (0-0). Sans Memphis Depay, touché aux ischios-jambiers et préservé, les Pays-Bas ont manqué de réalisme et aurait même pu se faire punir si le capitaine des vers et blanc Steven Davis n'avait pas envoyé son penalty dans les nuages. Un nul qui suffit au bonheur des hommes de Ronald Koeman, qui retrouveront les frissons d'une grande compétition après avoir manqué l'Euro 2016 et la Coupe du Monde 2018. La fin d'une anomalie.

Un nul qui fait également le bonheur de l'Allemagne. Largement victorieuse de la Biélorussie, grâce notamment à un doublé de Toni Kroos (4-0), la Mannschaft valide elle aussi son billet et en profite pour prendre la tête de ce groupe C. Une première place qu'elle tentera de défendre face à l'Irlande du Nord mardi, pendant que les Pays-Bas affronteront l'Estonie.

La Croatie s'est faite peur, l'Autriche assure

Alors qu'elle n'avait besoin que d'un nul pour se qualifier, la Croatie s'est offerte une petite frayeur face à la Slovaquie. Dominateur mais mené au score à la pause, le finaliste du dernier Mondial a remis les pendules à l'heure en quatre minutes. Vlasic, d'une frappe puissante (56e) puis Petkovic sur corner (60e) remettaient les Croates à l'endroit. Libérés, les partenaires de Luka Modric se sont offerts une fin de match tranquille grâce à un but de Perisic à l'entame du dernier quart d'heure (75e). Une victoire à la maison, la qualification et la première place du groupe E : soirée parfaite pour les vice-champions du monde.

Le deuxième billet de cette poule se jouera entre la Hongrie, la Slovaquie et le pays de Galles, vainqueur en Azerbaïdjan un peu plus tôt dans la journée (2-0). Un match à trois et un Galles-Hongrie qui vaudra le coup d’œil mardi prochain.

Les jeux sont faits en revanche du côté du groupe G. Alors que la Pologne avait déjà validé sa qualification, l'Autriche n'a pas manqué l'occasion de l'imiter. Une courte mais précieuse victoire face à la Macédoine du Nord (2-1) permet aux coéquipiers de David Alaba - premier buteur de son équipe ce soir - d'assurer la deuxième place de la poule. Sans Robert Lewandowski, la Pologne, elle, conserve sa place de leader après sa victoire 2-1 en Israël.

Hazard et la Belgique déroulent

Tout était déjà joué dans le groupe I, où la Belgique et la Russie ont déjà validé leur billet pour le prochain Euro. Les deux équipes se retrouvaient à Saint-Pétersbourg ce samedi pour décider de la première place de cette poule. Forte de ses huit victoires en autant de matches et de ses 30 buts marqués (pour un seul encaissé), la Belgique a de nouveau fait parler sa force offensive, sous l’impulsion des frères Hazard.

Thorgan a d’abord ouvert le score sur un service de son frère Eden (1-0, 19e), avant que ce dernier ne s’offre un doublé avant la mi-temps (33e, 40e). Ses 31e et 32e buts sous le maillot des Diables Rouges, le Madrilène devenant seul deuxième meilleur buteur de la sélection belge. Eden Hazard reste encore à distance de Romelu Lukaku, auteur lui de sa 52e réalisation juste avant le début du dernier quart d’heure (0-4, 72e). Malgré la réduction du score de Dzhikiya (1-4, 79e), la Belgique continue d’impressionner et s’affirme plus que jamais comme l’un des grands favoris du prochain Euro.