Marie-Laure Delie but célébration avec France Foot 2015
L'attaquante de l'Equipe de France de football féminin, Marie-Laure Delie, félicitée par ses coéquipières. | SERGEI SUPINSKY / AFP

Qualification pour l'Euro féminin 2017 : les Bleues écrasent l'Ukraine

Publié le , modifié le

Comme le 22 septembre dernier contre la Roumanie, l'Equipe de France féminine a déroulé en Ukraine (3-0) pour le compte des qualifications pour l'Euro 2017. Les Bleues ont pu compter une nouvelle fois sur sa buteuse, Marie-Laure Delie, qui a ouvert le score en première période (39e). Dominatrices et largement supérieures tout au long de la partie, les françaises ont converti dans le second acte leurs occasions par Bussaglia (59e) et Majri (69e). Avec six points, les filles de Philippe Bergeroo occupent la place de leader dans leur groupe de qualification, devant la Roumanie (4 pts).

Une victoire rassurante après la défaite en match amical contre les Pays-Bas 2-1 à Paris vendredi pour des Bleues privées de nombreuses titulaires, mais qui ne peut éclipser des difficultés dans la construction par manque d'automatismes et des imprécisions techniques. Sans les cadres, Sarah Bouhaddi dans les buts, Laure Boulleau et Jessica Houara d'Hommeaux en défense, Amandine Henry et Louisa Nécib au milieu ainsi que Elodie Thomis en attaque, les Françaises ont eu du mal à se trouver même si la défense a été plus solide, Méline Gérard n'ayant pas été inquiétée de tout le match. Malgré une large domination sur la pelouse du Shakhtar Donetsk, qui a réduit les Ukrainiennes à jouer en contre, il a fallu attendre un exploit individuel de l'expérimentée Marie-Laure Delie, 67 sélections, qui a effacé trois défenseures, pour ouvrir le score (41e).

Péchant souvent avec des passes imprécises, les Bleues ont dû se reposer sur l'habileté devant le but d'Elise Bussaglia et Amel Majri, auteures de deux frappes en lucarne (58e et 68e) qui ont fait la différence. Grand point noir de la soirée, la sortie de la capitaine Wendie Renard, touchée au genou gauche en fin de match est inquiétante. Elle vient rejoindre une longue liste de blessées pour l'équipe de France. Après cette victoire sur peut-être leur adversaire le plus sérieux dans le groupe 3, l'Ukraine pointant à la 23e place au classement Fifa, l'équipe de France prend la tête du groupe 3 devant la Roumanie et la Grèce, avec six points. Elle s'était déjà imposée 3-0 contre les Roumaines en septembre. Si elles veulent conforter leur statut de leader dans leur groupe, les Bleues vont devoir apprendre à composer et à accélérer, même sans les titulaires avant leur prochain rendez-vous contre l'Albanie le 27 novembre.