joie Karim Benzema France VS Brésil 02 2011
La joie de Karim Benzema | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Prendre le large en Biélorussie

Publié le , modifié le

Le voyage de l'équipe de France en Biélorussie est l'occasion pour les hommes de Laurent Blanc de prendre leur revanche et de creuser un peu plus l'écart dans leur groupe (D) de qualifications pour l'Euro-2012. Oubliée (ou presque) la polémique sur les quotas, place désormais au football. Avec quatre points d'avance sur leurs adversaires du jour, un succès donnerait une belle marge de sécurité (sept points) dans l'optique de la qualification.

Même si les différents championnats sont terminés et la plupart de leurs collègues se trouvent déjà en vacances, les Tricolores ont en face d'eux un beau challenge à relever. Au match aller, les Bleus version Laurent Blanc s'étaient inclinés 1-0. Mais depuis cette date du 3 septembre au Stade de France, l'équipe de France a enchaîné quatre succès dans la compétitions pour se retrouver en tête du groupe D, devant ces mêmes Biélorusses, relégués à quatre points derrière. Non seulement l'équipe de France a retrouvé des couleurs, mais elle a surtout su convaincre grâce à son nouveau patron, Laurent Blanc.

"La France est favorite, leur équipe est complètement différente maintenant", a estimé sur le site de l'UEFA. Sergei Veremko. "On a aussi dû se renforcer à cause des blessures et des suspensions. Tout le monde sait que ça va être dur. On va devoir tout donner, pas se donner à 100 %, mais carrément à 200 %, et espérer que d'autres facteurs jouent en notre faveur." Le gardien du PFC Sevastopol sait surtout que son sélectionneur va devoir composer une équipe alors que pas moins de huit cadres ne peuvent pas répondre à ce rendez-vous. Dmitri Molosh, Aleksandr Kulchiy et Sergei Kornilenko sont en effet suspendus alors que Aleksandr Hleb, Vitali Kutuzov, Sergei Krivets, Vitali Rodionov et Anton Amelchenko sont blessés.

A part Loïc Rémy qui souffre d'une contracture à une cuisse, Blanc devrait pouvoir compter sur l'ensemble de son groupe. Prudent comme toujours, le tacticien rappelle s'il était encore nécessaire de le faire, que l'heure n'est pas encore à la bronzette sur la plage. "On n'est pas encore en vacances, on ne va pas faire un voyage en Europe de l'Est. On va jouer des matches importants et notamment le premier qui est décisif", a-t-il dit. Le schéma de jeu en 4-2-3-1 devrait être reconduit par le sélectionneur, avec notamment la titularisation prévisible de Mamadou Sakho, qui profite de la blessure de Philippe Mexès, pour obtenir une première titularisation.

Benzema en pointe, épaulé par Malouda, Nasri et Ribéry, l'attaque tricolore espère marquer des points et surtout des buts... Très certainement porteur du brassard de capitaine, Alou Diarra devrait être associé à Yann M'vila ou éventuellement Yohan Cabaye. Le Parisien Sakho devrait donc prendre place aux côtés de Rami, Sagna et Abidal évoluant sur les côtés. Et sans réelle surprise, Hugo Lloris tiendra les cages. Reste à savoir si le nouveau venu, Marvin Martin accessoirement meilleur passeur de Ligue 1, fera son entrée en jeu dans une rencontre si importante.

Romain Bonte