Pologne-Russie: "le plus grand défi" pour la police

Publié le , modifié le

Les préparatifs au match Pologne-Russie de l'Euro-2012, mardi à Varsovie, constituent "le plus grand défi" pour la police polonaise, en raison des craintes de débordements, a déclaré le ministre polonais de l'Intérieur, Jacek Cichocki.

"Les préparatifs pour le match de demain constituent le plus grand défi pour les services d'ordre dans la capitale, a déclaré le ministre devant la  presse. La situation et d'éventuelles menaces seront analysées en permanence." Le porte-parole de la police de Varsovie Maciej Karczynski a précisé que 6000 policiers étaient chargés d'assurer l'ordre dans la capitale  pendant toute la durée du Championnat.

"C'est l'UEFA qui est directement responsable de la sécurité dans les  stades et elle ne considère pas Pologne-Russie comme un match à hauts risques",  a-t-il souligné. Des fans russes doivent marcher en groupe mardi vers le Stade National, en  maillots rouges, couleur de leur équipe. Ils traverseront, tout comme des dizaines de milliers de supporteurs polonais, le pont Poniatowski qui enjambe la Vistule. Selon la municipalité de Varsovie, quelque 5000 fans russes seront présents à cette marche, quelques trois heures avant le match.

Une émotion particulière

Au total, 9800 billets pour le stade ont été vendus aux supporteurs russes, comparé aux 29.500 achetés par des Polonais, ont affirmé les organisateurs. "Nous espérons que nos scénarios pessimistes ne se réaliseront pas, comme  ils ne se sont pas réalisés hier", lors de la manifestation de la droite en  souvenir de la catastrophe aérienne qui avait coûté la vie au président  polonais Lech Kaczynski en 2010 à Smolensk, en Russie, a déclaré M. Cichocki.

Le match Pologne-Russie est chargé d'émotions particulières, en raison des  contentieux historiques entre ces pays et par la faute des hooligans russes,  déjà impliqués dans des bagarres autour de la rencontre Russie-République Tchèque vendredi. La date du match à Varsovie, le 12 juin, coïncide avec une Fête nationale russe, le "Jour de la Russie".

Jerome Carrere