Platini minimise le comportement de Nasri

Publié le , modifié le

Michel Platini, président de l'UEFA, a estimé samedi qu'une suspension de deux ans en équipe de France de Samir Nasri pour avoir insulté des journalistes, sanction évoquée dans la presse en France, serait "ridicule et honteux".

 

"Si à chaque fois que j'avais insulté un journaliste j'avais été suspendu,  je n'aurais pas eu beaucoup de sélections, et pour Samir Nasri, j'ai entendu  parler de deux ans de suspension, ce serait ridicule et honteux", a expliqué  l'ancien capitaine des Bleus qui justifie les incivilités répétées du joueur de Manchester City. Un comité exécutif de la fédération française football mardi devrait se  pencher sur d'éventuelles sanctions de certains internationaux français pour  leur conduite pendant l'Euro 2012.

Dimanche après la défaite de l'équipe de France face à l'Espagne, un  échange entre Nasri et un journaliste de l'AFP avait dégénéré, le joueur  sortant de ses gonds et usant de propos grossiers en direction de son  interlocuteur. Le 11 juin, après son but contre l'Angleterre, Nasri s'était déjà illustré  en mettant son doigt sur sa bouche et en criant "ferme ta gueule" en direction  de la tribune de presse. Il avait expliqué ensuite que ce geste visait un  journaliste du quotidien L'Equipe. Manifestement, rien d'anormal pour Platini. (Avec AFP)

Mathieu Baratas