Michel Platini
Michel Platini président de l'UEFA | AFP - Fabrice Coffrini

Platini: "L'arbitrage à cinq facilite les choses"

Publié le , modifié le

Michel Platini, président de l'UEFA, a affirmé lundi que l'arbitrage à cinq utilisé pendant l'Euro-2012 permettait de marquer davantage de buts, aucun 0-0 n'ayant été concédé jusqu'à dimanche soir dans ce tournoi.

L'Euro 2012 est un bon cru. Michel Plaitini, président de l'UEFA a bien une explication;  "Comment ça se fait qu'on marque plus de buts dans ce championnat ? Je  crois que vous connaissez la réponse: l'arbitrage à cinq facilite les choses.  Avec les arbitres additionnels, tu marques plus de la tête, la peur du gendarme  est là, il n'y a plus d'accrochages du maillot, les joueurs savent que  l'arbitre est là. Ils ne peuvent pas faire des fautes tout le temps", a  expliqué le dirigeant lors d'une rencontre avec les agences de presse.

"Et puis, à cinq, les arbitres voient tout, ils ne prennent pas de  décisions sans tout savoir, a-t-il poursuivi. Et puis, il y a une uniformité de  l'arbitrage. Par exemple, les mains involontaires, ils ne les sifflent pas,  l'uniformité dans l'arbitrage aide à plus de limpidité dans le foot." M. Platini a estimé qu'avec l'arbitrage à cinq, il n'y aurait "pas eu  l'erreur" commise sur le but valide refusé à l'Angleterre en 8e de finale du  Mondial-2010, qui avait fait grand bruit.  M. Platini pense que la technologie sur la ligne de but sera tout de même  introduite par le Board, instance garante des lois du jeu, qui se réunit début  juillet. "Joseph Blatter (président de la Fifa) va le faire", a prédit le  président de l'UEFA, qui n'y voit rien de bon.  "La technologie sur la ligne de but, ce n'est pas le problème. Le problème  c'est l'arrivée de la technologie, car, après, il faudra de la technologie sur  main ou pas main, et puis avant sur le hors-jeu qui aurait pu se produire, etc.  Ce sera comme ça sans fin, ça ne s'arrêtera jamais, c'est ça mon problème",  a-t-il conclu.

AFP