Robert Pires - Aston Villa 2010
Robert Pires ( Aston Villa) | AFP - ANDREW YATES

Pires retrouve Arsenal

Publié le , modifié le

La 15e journée de Premier League sera l'occasion de retrouvailles entre Robert Pires (Aston Villa) et son ancien club de cœur, Arsenal (samedi à 13h45). Un match au parfum nostalgique, quatre ans après avoir quitté la banlieue londonienne. Dans les autres matchs de samedi, Manchester United reçoit Blackburn. Dimanche, Liverpool se déplace à Tottenham et Blackburn accueille le leader Chelsea.

Ambiance nostalgique. Sans être l'affiche du week-end, le déplacement d'Arsenal à Aston Villa permettra à Robert Pirès, 37 ans et de retour en Premier League après quatre ans à Villareal, d'être opposé à son ancien club : Arsenal. Des retrouvailles particulières face à une formation avec laquelle il a vécu ses plus beaux moments en club. En 2003-2004 notamment, il faisait partie de l'équipe des "invincibles" qui avait remporté le championnat sans concéder la moindre défaite. Il y a quelques semaines encore, alors qu'il était à la recherche d'un nouveau club, il s'entraînait avec eux à l'Emirates Stadium pour garder la forme. "Ça va être particulier, reconnait-il. Mais je ne leur ferai aucun cadeau !" Le milieu offensif français, pris pour une période de six mois à avec les Kings, revient en Angleterre avec un objectif en tête : gagner un trophée. "La Cup" ou la "Coupe de la League" selon ses dires. Mais il sera difficile pour les Villans de faire bonne figure face au club du "Big three" anglais. La semaine passée, la formation de Gérard Houiller avait déjà subi une défaite douloureuse face à Blackburn (2-0), un concurrent direct pour les places d'honneur.

Si les siens ne partent pas favoris, il faut cependant prendre en compte l'actuelle méforme des Londoniens. Battus pour la première fois en 17 ans sur leur pelouse face à Tottenham la semaine passée (2-3) les joueurs d'Arsène Wenger ont enregistré un second revers en Ligue des Champions face aux Portugais de Braga (2-0). Une défaite jumelée à de nouvelles blessures. Pour le déplacement à Aston Villa, il faudra composer avec les absences de Cesc Fabregas (ischio-jambiers) touché lors de la défaite à Braga et d'Emmanuel Eboue, éloigné des terrains pour plusieurs semaines après avoir reçu un coup au ligament d'un genou. Autant de contre-temps qui équilibrent les débats entre les deux formations. En cas de faux-pas, Manchester United, qui accueille Blackburn, en profitera pour prendre provisoirement le large en tête du championnat.

La journée de dimanche, accouchera de l'affrontement entre Tottenham et Liverpool. Si les deux clubs ont affiché une certaine irrégularité cette saison, leur phase ascendante laisse présager une rencontre de haut niveau. La semaine passée, les Spurs avaient dominé Arsenal (2-3) après avoir été menés (2-0). Surfant sur cette dynamique positive, ils se sont ensuite imposés en Ligue des Champions face au Werder Brême (3-0). Du côté de Liverpool, le début de saison catastrophique semble être oublié. Même si la constance n'est pas encore là, les Reds ont fait bonne impression lors de la 14e journée contre West Ham (3-0). Les Blues de Chelsea, quant à eux, devront arrêter l'hémorragie en se déplaçant contre Blackburn après deux défaites consécutives. Les coéquipiers de Nicolas Anelka, toujours leader du championnat, n'ont rassuré personne après leur victoire étriquée contre Zilina (2-1) cette semaine en Ligue des Champions. L'heure est au rachat.