Paul-Georges Ntep et Alexandre Lacazette
Paul-Georges Ntep va céder sa place chez les Bleus à Alexandre Lacazette | AFP - FRANCK FIFE

Paul-Georges Ntep, premiers pas chez les grands à Clairefontaine

Publié le , modifié le

A 22 ans, le Rennais Paul-Georges Ntep a été sélectionné pour la première fois par Didier Deschamps, pour les matches amicaux contre la Belgique (dimanche) puis en Albanie, le 13 juin. Avec neuf buts en Ligue 1 cette saison et quelques actions de grande classe, l'attaquant a été l'une des révélations de l'année. "Je peux apporter à cette équipe mon enthousiasme, mon plaisir d'être là avec eux, et ma fougue", a-t-il dit dans une interview sur le site internet de la FFF.

Didier Decshamps poursuit son tour d'horizon. Et ce n'est pas un hasard si le nouveau venu en équipe de France occupe un poste en attaque. "S'il y a des joueurs dans ce secteur qui me semblent pouvoir apporter  quelque chose de différent, par leur profil et leurs qualités, je me laisse  cette possibilité de les appeler", a rappelé Didier Decshamps lundi, premier jour du stage des Bleus. Après le Lyonnais Nabil Fekir, c'est Paul-Georges Ntep qui a posé ses valises au "château" de Clairefontaine, résidence des Bleus. "D'habitude, quand j'arrive ici, je tourne à gauche pour aller dans la résidence des Espoirs", a confié le Rennais sur le site internet de la FFF. "C'est ma première fois au Château. C'est un instant magique."

u meilleur de sa forme, Ntep  est un phénomène. Dribbles imparables,  accélérations foudroyantes, centres chirurgicaux, il n'a pas son pareil pour  dynamiter les défenses resserrées de L1. Capable d'évoluer aussi dans l'axe, même s'il n'aime pas trop ça, il s'est  épanoui comme ailier gauche cette saison au Stade Rennais, une équipe pourtant  peu réputée pour la flamboyance de son jeu offensif. Avec ses 9 buts et 6 passes décisives, il a démontré sa capacité à être  présent sur tout le front de l'attaque et a retenu l'attention de Deschamps. Ntep  "est un jeune joueur au profil de jeu différent, il a de la vitesse,  de la percussion. Il évolue sur les côtés, quand beaucoup d'attaquants ont un  profil axial. C'est intéressant d'avoir un joueur dans ce registre et qui a une  bonne marge de progression", a expliqué le sélectionneur.

Certes, du haut de ses 22 ans et avec son style de jeu, il a encore parfois du mal à conserver son sang-froid, comme cette saison lors d'une altercation avec le Marseillais Dja Djedje, qui lui avait valu un carton rouge. Il sait qu'à très haut niveau, le moindre écart peut être fatal. Surtout en Bleu, surtout depuis Knysna. Cela tombe bien, le Rennais a une ambition: "Il ne s'agit pas que de gagner de l'argent mais de marquer le foot, de  laisser une trace. Je ne veux pas retomber dans l'anonymat une fois ma carrière  finie", avait-il déclaré au JDD. Cela ne l'empêchera peut-être pas de changer de club à l'intersaison, si une offre mirobolante atterrit au Stade Rennais. Et durant ce stage, au sein d'une équipe de France qui "représente le summum du foot français", il veut "prendre beaucoup de plaisir et arriver à jouer aussi libéré que je peux". A un an de l'Euro en France, des places sont encore à saisir en attaque.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Euro