L'Allianz Riviera de Nice, l'un des nouveaux stades construits pour l'Euro 2016.
L'Allianz Riviera de Nice, l'un des nouveaux stades construits pour l'Euro 2016. | AFP

Nice sera la seule ville à doter sa "fan-zone" de portiques à l'Euro

Publié le , modifié le

Nice, l'une des dix villes hôtes de l'Euro 2016, sera la seule à doter sa "fan-zone" de portiques de détection des métaux, a indiqué ce vendredi Thierry Braillard, secrétaire d'Etat chargé des sports. "Si la ville de Nice a décidé de mettre des portiques, c'est un plus. Les autres villes n'ont pas jugé nécessaire de le faire et aucune instruction ne leur a été donnée en ce sens", a précisé M. Braillard, venu assister vendredi à Nice à une réunion locale du comité de pilotage de l'événement sportif.

Les "fan-zones", festives et gratuites, munies d'écrans géants retransmettant les matchs pour ceux qui ne seront pas dans les stades, sont sous la responsabilité des villes, a rappelé le secrétaire d'Etat aux sports. Elles devraient accueillir de 10.000 à 100.000 supporteurs pendant les matches, selon les villes. Celle de Nice pourra accueillir environ 10.000 personnes.

Deux circulaires prévoient pour l'accès à ces zones la palpation individuelle, l'ouverture des sacs et de la vidéo-protection, a rappelé le membre du gouvernement. Les mêmes règles s'appliqueront aux stades, qui ne disposeront pas non plus de portiques de sécurité mais d'un premier périmètre de contrôle à l'extérieur.

Belges, Suédois, Polonais en nombre

"Tout est prêt pour accueillir des supporteurs en toute sécurité", du 10 juin au 10 juillet, a estimé M. Braillard. "C'est un événement dont il faut bien prendre la mesure", a-t-il insisté, "ce sont 7 millions de visiteurs qui vont être accueillis dans les seules +fan-zones+".

"Les Suédois pensent par exemple être entre 40.000 et 60.000 les jours où leur équipe jouera, avec un camp de base situé à Agay dans le Var. Les Polonais seront très présents, on annonce aussi beaucoup de Belges", précise-t-il. "Tout cela est pris en compte en lien avec les polices de ces pays", a-t-il stipulé.

AFP

Euro