Samir Nasri (France)
Samir Nasri (France) | FRANCK FIFE / AFP

Nasri fait son mea culpa sans excuses

Publié le , modifié le

Pour la première fois depuis l'élimination de l'équipe de France à l'Euro, Samir Nasri, au cœur de nombreuses polémiques, s'est exprimé via son compte Twitter. Manifestant son amour pour l'équipe de France, le joueur regrette ses paroles sans présenter d'excuses pour autant.

Samir Nasri subit un feu nourri de la part de la presse française. Tout le monde donne son avis sur ses agissements et conseille le futur sélectionneur sur l'attitude à adopter face au "Petit Prince" marseillais. Son langage fleuri après son but face aux Anglais et ses insultes au journaliste de l'AFP ont donné du grain à moudre à une machine médiatique que l'on sait friante de ce genre de dérapages.

"Trop de contre-vérités"

Face à cette déferlante, le joueur a choisi de réagir via les réseaux sociaux et son compte Twitter. "Trop de contre-vérités circulent en ce moment", a-t-il tout d'abord déclaré, en référence aux différentes versions qui circulent sur son accrochage avec un journaliste. " Que les supporters et tout particulièrement les enfants sachent que je regrette sincèrement que mes paroles aient pu les choquer. J'aime l'équipe de France, le football et j'ai un profond respect pour le public" a ensuite affirmé le Citizen, en forme de mea culpa.

"Je m'en expliquerai"

A propos de sa relation avec les journalistes, que Laurent Blanc a qualifiés de problématique, Nasri a sobrement écrit dans un troisième tweeet : "Pour le reste, il s'agit d'une affaire personnelle entre quelques journalistes et moi. Je m'en expliquerai quand le moment sera venu". Nul doute qu'il devra effectivement s'exprimer sur ses actes lors de son passage devant la Commission de discipline de la FFF ou le Conseil National de l'Ethique. En attendant, le milieu de terrain a jugé bon d'étaler ses regrets sans pour autant présenter d'excuses. Cela devrait encore provoquer débats et polémiques…

Jerome Carrere