Mvila conteste le manque de respect en interne

Publié le , modifié le

Après le mea-culpa sasn excuse de Samir Nasri, Yann Mvila est sorti de son silence sur son site internet: "A partir du moment où tout le monde s'explique et que personne ne manque de respect à personne, pourquoi en fait tant d'histoire. Je trouve cela un peu surdimensionné". Comme le joueur de City, le Rennais est ciblé par les critiques pour n'avoir pas serré la main du sélectionneur et de son remplaçant lors de sa sortie du terrain, en quarts de finale contre l'Espagne.

"Abattu pas la quasi-inévitable défaite qui se profilait, je me suis  inconsciemment dirigé directement sur le banc. J'étais meurtri. J'ai parlé  ensuite avec le sélectionneur et ça s'est bien passé. Il ne m'en a pas tenu  rigueur du tout. Il a compris toutes les circonstances. Olivier non plus n'a  pas pris cela comme un manque de respect".