Chicharito égalise pour Manchester
Chicharito égalise pour Manchester | ANDREW YATES / AFP

MU s'en sort bien

Publié le , modifié le

Le choc de la 8e journée de Premier League entre Liverpool et Manchester United a tenu toutes ses promesses. Les deux géants anglais n'ont pas réussi à se départager (1-1). Les Reds pensaient avoir fait le plus difficile en ouvrant le score sur un coup franc de Gerrard (67e) mais le renard Chicharito traînait encore pour arracher le nul en faveur des Red Devils (80e). Man City a pris la tête en matant Aston Villa (4-1).

Manchester City a pris seul les commandes du  Championnat d'Angleterre en battant Aston Villa 4 à 1. Les "Citizens", qui se sont imposés grâce à des buts de Balotelli, Johnson,  Kompany et Milner, devancent de deux points Manchester United, tenu en échec à  Liverpool 1 à 1.  Roberto Mancini s'était pourtant permis de laisser sur le banc deux de ses  joueurs majeurs, David Silva et Samir Nasri, alors même qu'il était privé de  Sergio Aguëro. Une façon pour l'entraîneur italien de montrer sa confiance dans  son riche effectif, en dépit des remous de "l'affaire Tevez", écarté pour avoir  refusé d'entrer en jeu dans un match de Ligue des champions. A une semaine de la grande explication au sommet entre les deux rivaux  mancuniens, dimanche prochain à Old Trafford, les "bleu ciel" sont en meilleure  forme que les Diables Rouges. Les "Citizens", vainqueurs de sept de leurs huit premiers matches et  toujours invaincus en Premier League, possèdent deux points d'avance sur les  "Red Devils" et trois sur Chelsea, qui a battu  Everton (3-1).

Liverpool rate le coche

Alex Ferguson a créé la surprise en laissant sur le banc Wayne Rooney pour ce match toujours très attendu par les supporteurs des deux camps, rivaux historiques du football anglais, et d'autant plus dangereux pour les siens que Liverpool restait sur deux succès. La star n'était apparemment pas encore remise de sa suspension pour trois matches internationaux, infligée jeudi pour un coup de pied à un adversaire monténégrin, qui devrait le priver de la première phase de l'Euro. "Il a été très affecté. Il a passé une mauvaise semaine. J'ai pensé qu'il valait mieux le faire commencer comme remplaçant", a expliqué l'entraîneur avant le match. L'Ecossais, qui s'était aussi privé volontairement de Nani et d'Hernandez, a failli payer cette audace par une première défaite en Premier League. Liverpool a eu la meilleure occasion de la première période, un tir de près de Suarez mis en échec par une belle parade de De Gea (34), et a dominé beaucoup plus nettement encore après la pause.

L'équipe de Kenny Dalglish aurait dû obtenir un penalty lorsqu'Evans a renvoyé du bras dans la surface une tête de Kuyt (52). Gerrard a fini par donner un avantage mérité aux "Reds" en plaçant au ras du poteau un coup franc d'une vingtaine de mètres. Le capitaine, dont les six derniers mois ont été gâchés par les blessures, fêtait ainsi de la meilleure manière son premier match plein depuis l'hiver. Le dos au mur, Ferguson s'est alors décidé à utiliser ses meilleures armes offensives en lançant Rooney et Nani (69), puis Hernandez (76). Ces changements n'ont pas tardé à payer sous la forme d'un corner du Portugais relayé de la tête par Welbeck pour le crâne du Mexicain (81). Loin de se résigner, les joueurs de Liverpool ont donné un dernier coup de rein, jusque dans les arrêts de jeu, pour emporter une victoire qui aurait été leur quatrième de suite contre MU à Anfield Road. Mais le jeune gardien espagnol De Gea a encore sauvé deux fois son équipe sur des tentatives de Kuyt (82) puis de Henderson (90), avant que ce dernier ne mette le ballon au-dessus de la tête (90+2). Après un ultime dégagement de Rooney du crâne dans les six mètres, à la lutte avec Suarez, Manchester United évitait le pire mais perdait quand même ses troisième et quatrième points en trois matches, à une semaine du grand choc contre Manchester City.