Premier League Manchester United Nani jongle tête 12 2009
Le Portugais Nani | AFP - John MacDougall

MU et Liverpool se ratent

Publié le , modifié le

Manchester United n'a obtenu qu'un match nul 3-3 sur le terrain d'Everton. Chelsea qui se rendait dans la banlieue est de Londres pour y affronter West Ham, en a profité pour creuser l'écart en tête du classement. Un succès 3-1 sur les Hammers permet aux Blues de compter deux longueurs d'avance sur Arsenal, qui a corrigé Bolton 4-1. Dimanche, Liverpool a été tenu en échec à Birmingham (0-0). Lundi, Stoke a battu Aston Villa 2-1.

Sans Wayne Rooney, les Red Devils ont concédé un nul 3-3 à Everton, la faute à une grossière erreur d'appréciation de Patrice Evra en première mi-temps, et à deux buts encaissés dans les arrêts de jeu. Revenu au score rapidement grâce à l'Ecossais Fletcher juste avant  la mi-temps (43e) puis juste après (47e) par le Serbe Vidic de la tête, les hommes de Sir Alex Ferguson pensaient avoir la partie gagné sur un troisième but signé du Bulgare Berbatov (66e, 3-1). Mais c'était sans compter sur un retour incroyable d'Everton dans les dernières secondes du match, d'abord grâce Cahill de la tête  (91e), puis à l'Espagnol Arteta, reprenant à dix mètres un ballon mal renvoyé  (92e, 3-3).

Ce faux pas de Manchester a permis au leader Chelsea de creuser l'écart, à la faveur d'un succès 3-1 sur West Ham dans le derby londonien. Un doublé d'Essien (2e et 83e) et un autre but de Kalou ont donné la victoire aux Blues, Parker réduisant la marque à cinq minutes de la fin. Les Gunners profitent également de la déconvenue des Mancuniens après s'être largement imposés à domicile face à Bolton (4-1). Quatre buts pour quatre buteurs différents dont Chamakh à l'heure de jeu. Bolton a toutefois dû terminer la rencontre à dix après l'expulsion de Cahill à 25 minutes de la fin. A noter également la confirmation de la bonne forme de Blackpool, auteur d'un match plein sur le terrain de Newcastle (2-0).

Dimanche, Liverpool a connu une grosse désillusion en repartant de Birmingham avec un seul petit en poche. Bousculés en première période, les Reds ont dû à deux exploits du gardien Pepe  Reina sur des têtes de Jerome et de Gardner de rejoindre le vestiaire sans dommage. En seconde période, Liverpool a peu à peu repris l'ascendant dans le jeu,  mais sans se créer de très grosses occasions, Fernando Torres se montrant une  nouvelle fois décevant. Birmingham, même sans son nouveau maître à jouer, l'Ukrainien Alexandre  Hleb, blessé, a pu prolonger sans trop trembler son invincibilité à domicile  pour le 17e match d'affilée. De son côté, Liverpool se retrouve à sept points de la tête du Championnat d'Angleterre après seulement quatre journées.

Romain Bonte