Javier Hernandez Manchester United
La joie de Ronald Martinez (Manchester United) | AFP - Ronald Martinez

MU en séance de rattrappage

Publié le , modifié le

Il y a eu la surprise Everton (3-3) puis l'échec des Rangers en C1 (0-0). Deux nuls qui n'ont pas plu à Alex Ferguson et qui ont fait gronder les fans de Manchester United. L'heure est donc à la remise en questions alors que Liverpool se présentera dimanche à Old Trafford. Les Reds sont prévenus et ont eux aussi fait tourner en coupe d'Europe, avec plus de réussite (4-1 face au Bucarest).

Rooney mis au repos et MU concède le nul 3-3 à Everton. Sir Alex change dix joueurs et son équipe B concède un nouveau nul 0-0 face aux Glasgow Rangers en Ligue des champions. Deux décisions largement commentées outre-Manche et qui ont provoqué un léger mea culpa du coach mancunien. "Nous voulions voir comment Javier Hernandez se comporterait dans un match entier, a-t-il indiqué pour justifier l'absence de Berbatov. C'est pour ça que nous n'avons pas fait jouer Berbatov, qui est dans une  forme absolument fantastique. Il a été un de nos meilleurs joueurs cette saison et sa capacité à créer dans des situations tendues aurait pu faire la différence". Le feu est éteint mais Liverpool n'aura qu'à souffler sur les braises dimanche pour le faire repartir. En bon pompier, Ferguson garde sa zen attitude. Et pour cause, Manchester reste invaincu en championnat (deux victoires et deux nuls) et pointe au 3e rang derrière Chelsea et Arsenal. Au complet, les Red Devils restent de redoutables compétiteurs et présentent un arsenal offensif assez impressionnant.

De plus, la montagne Liverpool est loin d'être insurmontable en ce début de saison. Tout juste peut-on parler d'une côte de première catégorie. Sur les bords de la Mersey, la copie est quasiment conforme à celle du rival mancunien. Après le pauvre nul concédé lundi dernier à Birmingham (0-0), Roy Hodgson avait décidé de faire tourner en Ligue Europa. Déjà privé de Kuyt et Aurelio sur blessure, le coach des Reds avait changé huit joueurs, laissant notamment Carragher sur le banc et ménageant Torres et Gerrard. Mais à la différence de MU, ce fût suffisant pour dominer le Steaua Bucarest 4-1 avec un doublé de Ngog. Dimanche, les Reds auront un adversaire d'un autre calibre, historique, et devront se montrer tout aussi efficace sans leurs deux pivots Kuyt et Aurelio. Un vrai test. Un vrai "clasico" anglais. Mais en pleine reconstruction, Liverpool est-il prêt ? Pour le gardien Pepe Reina, c'est non. "Il ne faut pas que les gens pensent que nous allons gagner le titre tout de suite. Personne n'a de patience de nos jours, nous en demandons juste un peu." En cas de défaite, les Reds pointeront déjà très loin de la tête (avant cette journée, ils sont à 7 pts de Chelsea). Mi-septembre, c'est un peu tôt pour capituler.