Face à l'Ukraine, Alvaro Morata a inscrit son premier but avec l'Espagne.
Face à l'Ukraine, Alvaro Morata a inscrit son premier but avec l'Espagne. | AFP

Morata libère l’Espagne, Zlatan délivre la Suède

Publié le , modifié le

Grâce au premier but international d’Alvaro Morata, l’Espagne est venue à bout de l’Ukraine (1-0) vendredi soir, à Séville. Ce succès étriqué maintient la Roja à la deuxième place du groupe C dans les éliminatoires de l’Euro 2016. Dans le même temps, face à la Lituanie (4-0), l’Angleterre a poursuivi son sans-faute dans le groupe E. Tandis que, dans le groupe G, Zlatan Ibrahimovic a permis à la Suède de s’imposer en Moldavie (0-2).

Le forfait de Diego Costa lui a offert sa troisième sélection, face à l’Ukraine (1-0). Et Alvaro Morata n’a pas raté l’occasion : le Turinois en a profité pour débloquer son compteur avec la Roja. Aligné à la pointe de l’attaque espagnole, le buteur de la Juventus a signé sa toute première réalisation internationale. Offrant à l’Espagne son quatrième succès en cinq matches des éliminatoires à l’Euro 2016. L’équipe de Vicente del Bosque reste malgré tout deuxième du groupe C, à trois unités de la Slovaquie, qui a poursuivi son sans-faute en infligeant une correction express au Luxembourg (3-0) : à la pause, l’affaire était déjà entendue.

Loin, très loin de Zilina, l’Espagne n’a pas connu la même aisance pour se débarasser de l’Ukraine. Au stade Ramón Sánchez Pizjuán de Séville, la Roja a certes affiché son évidente supériorité technique. Mais elle n’a pas su asseoir sa domination au point de doubler la mise. Elle qui menait 1-0 depuis la 28e minute, moment choisi par Koke pour lancer Morata, qui a trompé Pyatov. Juste avant la pause, la tête de Sergio Ramos s’est écrasée sur la transversale du gardien ukrainien (41e). Et la seconde période a donné des sueurs froides au public sévillan : à deux reprises, Iker Casillas a dû sortir le grand jeu devant Rotan (57e et 66e). Plus problématique, dans le dernier quart d’heure, la Roja a perdu Jordi Alba. Le latéral gauche du Barça s’est arrêté net après une accélération. Il a cédé sa place au Munichois Juan Bernat.

Rooney se rapproche de Charlton, Kane fait une entrée fracassante

Dans le groupe E, l’Angleterre a conforté son fauteuil de leader en étrillant la Lituanie (4-0). La 47e réalisation de Wayne Rooney (7e) - à deux unités du record de Bobby Charlton - a montré la voie aux Three Lions. Danny Welbeck (45e), Ryan Sterling (59e) et Harry Kane (73e) se sont chargés d'enfoncer le clou. Le prodige anglais était sur la pelouse de Wembley depuis 79 secondes : il a marqué sur son premier ballon. La sélection de Roy Hodgson compte cinq victoires en autant de rencontres. Elle possède trois points d’avance sur la Slovénie, qui n’a fait de détails devant Saint-Marin (6-0), et la Suisse, tranquille devant l'Estonie (3-0).

Dans le groupe G, la Suède s’en est remis à Zlatan Ibrahimovic pour s’imposer en Moldavie (0-2). Le géant parisien s’est offert un doublé en seconde période (46e et 84e, sur penalty). Meilleur buteur de sa sélection, Zlatan en est désormais à 53 réalisations en 102 capes. La Suède - qui a terminé à dix après l'expulsion de Granqvist dans les ultimes secondes - reste toutefois deuxième sa poule, à quatre unités de l’Autriche, victorieuse au Liechtenstein (0-5).