Italie Monolivo joie Espagne 082011
Riccardo Montolivo célèbre la joie du buteur avec Christian Maggio | AFP - Tiziani Fabi

Match amicaux: L'Italie et l'Allemagne impressionnent

Publié le , modifié le

Dans les rencontres amicales de la soirée, l'Italie a dominé l'Espagne 2 à 1 dans une partie très rythmée et très animée. Plus en jambe, les Italiens ont empêché les champions du monde de poser leur jeu. L’Allemagne a imposé sa puissance et son jeu collectif face à une équipe de Brésil talentueuse mais son consistance. La Mannschaft s'impose 3 à 2. Prochain adversaire de la France le 2 septembre, l'Albanie a battu le Monténégro à domicile 3 à 2.

L'Italie étouffe l'Espagne

Hyper-agressif et en jambe, les Italiens ont harcelé l'Espagne grâce à une défense tout terrain et un pressing haut. Du coup, ils ont campé dans le camp espagnol. Après une frappe de 20 m Criscito qui s'est écrasée sur la barre transversale (4e), les Italiens ont ouvert la marque sur une superbe balle piquée de Montolivo, parfaitement lancé dans l'axe (12e). Patauds, les champions du monde ne sont pas parvenus à poser leur jeu de passe. Dominés par des Italiens décidés et très incisifs en attaque à l'image de la frappe de Cassano détournée du pied par Casillas (38e), les Espagnols ont pourtant égalisé grâce à un pénalty de Xabi Alonso après une faute sur Llorente (36e).

En deuxième période, les Italiens ont levé le pied, laissant les Espagnols revenir dans la partie. Mais Llorente a trop voulu placé sa frappe alors qu'il était seul au point de pénalty (61e). En retrouvant de l'énergie en fin de rencontre et un peu de réussite, les Italiens allaient être récompensés de leur bonne prestation. Le portier espagnol Valdès, entré en jeu à la place de Casillas à la mi-temps, n'a rien pu faire sur la frappe contrée d'Aquilani (83e). Les séduisant Italiens ont montré la recette pour contrarier les Espagnols. Il n'y a plus qu'à les copier.

L'Allemagne enfonce le Brésil

Ce soir à la Mercedes Arena de Stuttgart, le beau jeu n'était pas du côté que l'on croyait. Même si cela fait un moment que le Brésil ne fait plus rêver, les Auriverde ont pris une leçon de football collectif par une équipe d'Allemagne qui n'en finit plus de séduire. Déjà secoués par une Copa America calamiteuse (élimination par le Paraguay), les Brésiliens s'en sont remis à leurs individualités pour faire la différence mais cela n'a pas suffi face à la force de frappe de la Mannschaft.

Après une première période plutôt en leur faveur, les hommes de Löw ont passé la vitesse supérieure dès la reprise : combinaisons multiples, tirs lointains, prises de risques individuelles, l'Allemagne fait plaisir à voir. Elle est récompensée d'abord par un penalty de Schweinsteiger (61e) et un superbe but du jeune espoir de Dortmund, Götze (67e). Si Robinho, lui aussi sur penalty, redonne un temps espoir aux Sud-Américains (71e), les Allemands enfoncent le clou grâce à une frappe en force de Schürrle (80e) qui profitait d'une grossière erreur de relance d'Andre Santos. Le but de Neymar, dans les ultimes secondes, est anecdotique. Le Brésil a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de redevenir une terreur. L'Allemagne, elle, est sur la bonne voie.

Déclarations :
Joachim Löw (sélectionneur de l'Allemagne): "Je suis personnellement ravi d'avoir désormais autant d'options. Mario Götze a une vision du jeu exceptionnelle et cherche à trouver une solution à tous les problèmes sur le terrain. Ce sont les petites choses qu'il réussit qui le rendent si fort".
Mano Menezes (sélectionneur du Brésil): "Les Allemands sont les vainqueurs incontestables, mais les matches comme celui-là, contre les meilleures équipes, sont ce dont nous avons besoin. On a mis du temps à entrer dans la partie et on n'était pas aussi affuté que les Allemands".

Principaux résultats
A Moscou, Russie bat Serbie 1 - 0
But - Russie: Pogrebnyak (53)
A Kharkov, Suède bat Ukraine 1-0
But - Suède: Hysen (90)
A Oslo, Norvège bat République Tchèque 3 – 0
Buts – Abdellaoue (22 et 88) Riise (72)
A Genève, Côte d'Ivoire bat Israël 4 à 3
Buts - Côte d'Ivoire : Y.Touré (44), Yakonan (45), M.Koné (66), Drogba (81)
Israël: Shechter (75), M. Melicsohn (79, 86)
A Tirana, Albanie bat Montenegro 3 – 2
A Istanbul, Turquie bat Estonie 3-0
Buts - Turquie: Emre Belözoglu (8 s.p.), Kazim Kazim (28, 35)
A Stuttgart, Allemagne bat Brésil 3-2
Buts - Allemagne: Schweinsteiger (61 s.p.), Götze (67), Schürrle (80)
Brésil: (72 s.p.), Neymar (90+2)
A Bari, Italie bat Espagne 2 – 1
Buts - Italie : Montolivo (12), Aquilani (83)
Espagne: Xabi Alonso (36 sp)

Mathieu Baratas