joie Manchester United bis 07 2010
La joie de joueurs de Manchester United | AFP - Bob Levey

Marée rouge sur Anfield Road

Publié le , modifié le

Choc traditionnel et mythique de la Premier League, le match entre Liverpool et Manchester United est l'affiche de cette 8e journée. En embuscade pour réintégrer un Big Four duquel Manchester City l'a sorti l'an dernier et dans lequel Arsenal a de moins en moins sa place, les Reds aimeraient infliger leur premier revers à des Red Devils qui ne veulent pas céder face au rythme de leur voisin City, co-leader avec eux avant ce week-end.

Trente kilomètres entre les deux villes. Ce match "régional" porte pourtant le nom de Derby of England. Cela fait longtemps que Liverpool et Manchester United se croisent, étant les deux plus beaux palmarès du Royaume. Mais depuis la fin de la saison dernière, en décrochant un 19e titre de champion, MU est passé devant Liverpool (18 sacres), et le début de saison a confirmé cette supériorité, puisque les hommes de Sir Alex Ferguson occupent la place de leader, en compagnie de leur voisin de City, avec six longueurs d'avance sur leurs adversaires du week-end.

A Anfield Road, les joueurs de Kenny Dalglish ont bien l'intention de faire trembler leurs rivaux et de conserver la main, eux qui ont battu à 38 reprises les Red Devils pour 18 nuls et 22 défaites et qui demeurent sur trois victoires lors des trois dernières saisons. Pourtant, ces derniers temps, l'équipe n'a plus le lustre d'antan, que ce soit sur le pré ou dans les coulisses, mais cette affiche a suffi à sublimer les joueurs. Sixième de la saison dernière, soumis à de profondes secousses autour de sa vente et de ses problèmes financiers, le club semble avoir remis de l'ordre dans sa maison en plaçant sur le banc son ancienne gloire, Kenny Dalglish. Victorieux du Derby de la Mersey sur le terrain d'Everton avant la trêve internationale, ses hommes ont enregistré un deuxième succès consécutif après l'humiliation subie à Tottenham (4-0).

Gerrard-Rooney, Dalglish-Ferguson

De son côté, MU n'a toujours pas connu le moindre revers cette saison, que ce soit en amical ou en compétition. Après avoir dominé Manchester City (3-2) dans le Community Shield, puis avoir broyé successivement Tottenham (3-0), Arsenal (8-2) et Chelsea (3-1), à chaque fois à Old Trafford, les Mancuniens ont l'occasion de frapper un nouveau grand coup contre un prétendant au titre, mais cette fois loin de ses bases. Avec sa nouvelle génération dorée, incarnée notamment par Welbeck (5 buts), Young (3 buts) ou encore Chicharito (2 buts), les Red Devils ne veulent surtout pas céder une première défaite, et faiblir même à distance face à leur voisin, Manchester City, autre équipe n'étant jamais sortie du terrain avec aucun point comme Aston Villa et Newcastle.

Ce match de prestige et d'importance ne masquera pas deux duels dans le match. Revenu de blessure, Steven Gerrard mènera ses troupes face à Wayne Rooney, placé dans l'oeil du cyclone après son coup de pied volontaire contre un Monténégrin avec l'Angleterre vendredi dernier ce qui lui a valu trois matches de suspension au prochain Euro. Il n'y a pas de doute que les supporteurs de Liverpool sauront lui faire entendre leur désaccord. Sur le banc, le match des légendes entre Kenny Dalglish et Alex Ferguson rappellera les plus belles heures du football écossais, le second ayant même dirigé le premier en équipe nationale lorsqu'il en était le sélectionneur en 1985-1986. L'ambiance et le choc ne feront pas reculer le mentor de Mancuniens: "Je l'ai toujours considéré comme le match de la saison dans le football anglais. C'est ce qui fait l'histoire de chaque club et de chaque ville", reconnaît Alex Ferguson qui estime que l'hostilité entre eux "ne changera jamais même si je pense que chaque club a besoin de l'autre."