Manchester - Van persie
Le derby entre les deux Manchester a été un vrai choc physique | AFP - PAUL ELLIS

Manchester United vient à bout de City (3-2)

Publié le , modifié le

Le choc de la 16e journée de Premier League entre les deux Manchester a accouché d'une victoire de United (3-2). United pensait pourtant tenir une victoire facile après le doublé de Wayne Rooney. Mais c'était sans compter sur le sursaut d'orgueil des Citizens qui sont revenus au score grâce à Touré et Zabaleta. Il a fallu un coup franc dans les dernières minutes de Van Persie pour trouver la faille. Les Red Devils comptent désormais six points d'avance.

L'Etihad Stadium accueillait ce samedi le plus grand derby d'Angleterre. Pour ce choc au sommet, entre les deux formations qui règnent sur la Premier League, c'est finalement Manchester United qui a tiré son épingle du jeu (3-2). Une victoire qui lui donne désormais six points d'avance sur son rival de City. Le mérite en revient en grande partie à son attaquant vedette, Wayne Rooney, qui a confirmé aimer les derbies des Manchester. En marquant un doublé l'avant-centre au célèbre cuir chevelu a inscris ses sixième et septième but en derby mancunien, ce qui fait de lui le spécialiste de l'exercice. Si tout va bien pour United, la tendance ne s'améliore par pour les Skyblues. Après leur nul face à Everton, les hommes de Roberto Mancini continuent de piétiner et cèdent du terrain au général. Leur sursaut en fin de match n'a pas suffi.

Dans ce match à enjeu, ce sont les Red Devils qui ont pris la rencontre par le bon bout. Dès la 16e minute, Wayne Rooney trouvait le chemin des filets sur un contre. Sans être académique, la frappe du talon de l'avant-centre anglais trompait Hart, pris à contre-pied. A la demi-heure de jeu sa deuxième réalisation arrivait sur un service en retrait de Valencia. Son 150e but dans le championnat anglais, faisant de lui le septième buteur de l'histoire outre-manche.

Van Persie en sauveur

En face, les Citizens accumulaient les imprécisions, comme cette passe de Balotelli pour Aguero (13e) ou un mauvais coup franc de David Silva (34e). Ou manquaient de réussite, comme ce rallye exceptionnel d'Aguero (23e) dont la frappe était trop timide. Il a fallu attendre l'heure de jeu pour que Man City réagisse. Quelques instants après un poteau de Van Persie - et un but refusé de Young pour un hors-jeu inexistant - le ballon repartait à l'autre bout du terrain. Après quelques ricochets, Tévez parvenait à servir Yaya Touré en retrait. L'Ivoirien trompait De Gea (80e) d'une frappe pleine de sang froid.

La fin de match allait complètement s'emballer, les deux équipes faisant enfin jeu égal. Van Persie (76e) manquait le cadre de la tête tandis que David Silva frappait la transversale (79e) dans un angle fermé. City revenait finalement à la marque d'une superbe frappe de Zabaleta (85e) sur corner.

Dos au mur, United allait une fois faire preuve de sa vista de fin de match. Les joueurs de Sir Ferguson, experts du money-time, s'en sont remis à la patte de Van Persie sur coup franc direct (90+2). L'ancien gunner endossait une fois de plus le costume de sauveur, en inscrivant son 11e but de la saison. Grâce à ce succès arraché dans les ultimes instants, United prend six points d'avance sur son voisin et rival. Chelsea est relégué à dix points. Les Red Devils voient la vie en rose. 

Déclarations :

Roberto Mancini (entraîneur de Manchester City): "J'ai un mauvais sentiment après avoir perdu ce derby. J'adore Mario (Balotelli), mais il ne peut pas continuer à jouer comme cet après-midi. Il a tout pour réussir, mais il doit penser à son travail. De la part d'un joueur comme lui, on ne comprend pas qu'il continue à jeter ses qualités par la fenêtre. Toutefois nous n'avons pas perdu à cause de Mario. Je pensais qu'il pouvait poser des problèmes à leur défense. C'est facile de parler après le match. Sur le dernier coup franc, nous avons fait une erreur. Trois joueurs dans le mur, ce n'était pas suffisant. Pendant les vingt premières minutes ils n'ont pas touché la balle et ils ont marqué lors de leurs deux premières occasions. Nous avons dominé toute la seconde mi-temps. Je suis déçu d'avoir perdu dans ces conditions. Je crois que nous avons l'état d'esprit qui pourra nous permettre de remonter ces six points de retard, mais il faut maintenant que nous gagnions cinq ou six matches d'affilée."

Alex Ferguson (entraîneur de Manchester United): "Je n'ai pas connu beaucoup de journées plus intenses que celle-là. C'est très spécial car City n'avait pas perdu à domicile depuis deux ans. Nous avons très bien joué et nous avons marqué un but refusé (à Young) alors qu'il n'était pas hors jeu. Il est regrettable qu'un supporteur de City ait couru (sur le terrain) et que des pièces de monnaie aient été jetées. Cela ne devrait pas arriver. La même chose s'était produite à Chelsea. La moitié d'un siège, des pièces, des briquets avaient été lancés et rien n'a été fait. C'est un problème. Pour aujourd'hui, je vais essayer de ne plus y penser tellement le match a été bon."