Manchester United guette le faux-pas

Publié le , modifié le

Leader invaincu du Championnat d'Angleterre, Manchester United compte profiter de la réception de Sunderland, dimanche lors du traditionnel Boxing Day (19e journée), et du choc le lendemain entre ses poursuivants, Arsenal-Chelsea, pour finir l'année au chaud. Dans les autres matchs ce dimanche, Manchester City se déplace à Newcastle tandis qu'Asdton Villa accueille Tottenham.

Deux matches, Blackpool-Liverpool et  Everton-Birmingham, prévus dimanche pour le compte de la 19e journée du  Championnat d'Angleterre de football, ont été reportés en raison de l'état des  terrains rendus impraticables par le froid.

Le marathon du foot anglais (trois journées en huit jours seulement) se présente comme une course d'obstacles qui donne une option pour le titre, au moins psychologique, à l'équipe qui se détache en tête début janvier. Et Alex Ferguson veut que ce soit son MU, même s'il nuance la facilité apparente de son calendrier (Sunderland, Birmingham, West Brom et match en retard contre Stoke): "Quelqu'un m'a demandé: +Etes-vous surpris d'être en tête du championnat?+. Je suis seulement surpris que les gens soient surpris que toutes les équipes de haut de tableau lâchent des points". "Ils ne savent pas à quel point le championnat est dur actuellement", a ajouté l'entraîneur écossais, qui étrennera dimanche sur le banc son nouveau statut de détenteur du record de longévité à la tête des Red Devils (plus de 24 ans), ayant détrôné le légendaire Matt Busby. Une manière de se méfier de Sunderland (6e): les Black Cats se sont déjà imposés sur la pelouse de Chelsea (3-0 !) cette saison et "pensent probablement qu'ils peuvent faire la même chose à Old Trafford", prévient Park, ailier mancunien en forme (6 buts) et capitaine de la Corée du Sud qui partira ensuite au Qatar à la Coupe d'Asie, manquant ainsi sept matches de Premier League.
Dimanche, Scholes sera forfait alors que Vidic, Nani, Anderson et Carrick, grippés, sont incertains. Rooney, lui, sera bien là, et l'attaquant cherchera à enfin marquer dans le jeu, pour la première fois depuis... mars. Mais le résultat de ManU sera scruté a posteriori à l'aune de celui d'Arsenal-Chelsea lundi. "Nous ne voulons pas que le fossé se creuse, il est donc important d'obtenir un bon résultat", a déclaré Carlo Ancelotti, l'entraîneur sous pression des Blues depuis qu'ils pataugent (ils restent sur cinq matches sans victoire en Premier League). Chelsea (4e à trois points de MU) compte sur Drogba pour battre les Gunners, lui qui a marqué 13 buts en 13 matches contre Arsenal. "Je pense qu'ils ont un peu peur de la performance de Drogba parce que jouer contre eux lui réussit, a avancé Ancelotti. Ce n'est pas cela qui décidera du sort du match, mais s'il joue à son meilleur niveau, nous aurons plus de chances de l'emporter".
Du côté des Gunners (2e), on ne cache pas le caractère crucial de la rencontre, d'autant qu'ils voudraient enfin battre un rival pour le titre, après leurs défaites contre Chelsea déjà (2-0) et MU (1-0). "Nous avons un sentiment mitigé, parce que nous sommes sortis de nos matches contre Chelsea et Manchester United avec l'impression qu'on aurait pu les gagner et qu'il n'y avait pas un grand écart entre les équipes", a noté Arsène Wenger, qui peut compter sur tous ses joueurs. Manchester City (3e), qui se rend à Newcastle (8e), se tient également en embuscade et peut aussi gagner la tête du classement en fin d'année.