Javier Hernandez Manchester United
La joie des Mancuniens | AFP - Ronald Martinez

Manchester United achève Arsenal

Publié le , modifié le

Déjà éliminé en Ligue des Champions mardi par Barcelone, Arsenal a essuyé une nouvelle désillusion en étant éliminé des quarts de finale de la Cup par Manchester United (2-0). Les Red Devils rejoignent dans le dernier carré Bolton, qui s'est imposé à Birmingham City (2-3). Dimanche, Stoke s'est hissé dans le dernier carré en battant West Ham (2-1) et Manchester City s'est donné le droit d'affronter M.U en demi-finale en éliminant, difficilement, Reading (1-0).

Sale semaine pour les Gunners. En quelques jours, les hommes d'Arsène Wenger ont été éliminés de deux des compétitions pour lesquelles ils étaient encore en lice : la Ligue des Champions et la Coupe d'Angleterre. Il ne leur reste donc plus que la Premier League dans leur viseur. Mais il faudra la disputer à Manchester, qui a incontestablement marqué des points psychologiques dans ce duel en dominant largement les Londoniens ce samedi à Old Trafford...

Si le Barça avait estourbi Arsenal par son jeu collectif et sa créativité, Manchester a lui opté pour le froid réalisme. La manière est radicalement différente mais le résultat est le même : les Gunners, dans les deux cas de figure, n'ont pas trouvé la réponse. Privé de leur gardien Szczesny et de Fabregas, ces derniers prennent pourtant le match par le bon bout face à une équipe hybride de M.U, privé de Nani et de Ferdinand, blessés, et de Giggs, Scholes et Berbatov, qui débutent sur le banc.

Arsenal fait un complexe

Si la maîtrise est londonienne, l'efficacité, encore une fois, est mancunienne. Sur un contre express, Chicharito place un coup de tête qu'Almunia ne peut que repousser dans les pieds de Fabio qui marque dans la but vide (1-0, 28e). Une occasion, un but: Manchester est impitoyable. Malgré un Nasri très remuant, Arsenal peine à répliquer. Les partenaires du Français souffrent-ils d'un complexe Manchester ? En effet, Arsenal n'a plus pas battu M.U depuis trois ans...

Le deuxième but des Red Devils, inscrit par Rooney après une nouvelle tentative de Chicharito (2-0, 49e), enterre définitivement les espoirs londoniens dès la reprise. Dès lors, les hommes de Ferguson contrôlent tranquillement la fin de match, malgré deux occasions pour Chamakh et Rosicky qui font briller l'éternel Van der Sar. Didier Deschamps, présent dans les tribunes d'Old Trafford, n'est sans doute reparti rassuré. Ce Manchester ne brille pas comme le Barça. Mais il gagne comme le Barça.

Derby de Manchester en demi-finale !

Dans les autres rencontres de ces quarts de finale, Bolton a créé la sensation en décrochant son billet dans les ultimes secondes sur la pelouse de Birmingham (2-3) grâce à un but de Lee. Match accroché également entre Stoke et West Ham dimanche. Huth avait ouvert le score (12e) mais le Français Piquionne égalisait pour les Hamers (30e). C'est finalement Higginbotham qui donnait la qualification à Stoke, en attendant le dernier match de ces quarts de finale, entre Manchester City et Reading. Face à une équipe évoluant en D2, les Citizens ont dû batailler pour arracher leur ticket pour la demi-finale et ne doivent leur salut qu'à un but de Richards à la 74e minute. Un but qui vaut son pesant d'or puisqu'il permet à City d'affronter United en demi-finale dans une affiche de feu ! Forcément, l'autre rencontre, Stoke-Bolton est un peu moins alléchante...

Julien Lamotte