Edin Dzeko - Manchester City
Edin Dzeko (Manchester City) | AFP - JAVIER SORIANO

Manchester City n'abique pas

Publié le , modifié le

Manchester City, comme United samedi (3-2 devant Aston Villa), a été mené à la mi-temps à domicile par Tottenham avant de s'imposer 2-1 à la 88e minute sur un but de Dzeko dimanche lors de la 11e journée et reste à deux points du leader du Championnat d'Angleterre. Chelsea a quant à lui été contraint au match nul face à Liverpool (1-1).

Depuis mars dernier, contre Sunderland, Manchester City n'avait pas été mené sur son terrain à la mi-temps. Dimanche, Tottenham s'est pourtant offert le luxe d'ouvrir le score et de conserver son avantage jusqu'à la pause. City s'est incliné sur un coup de pied arrêté, un de plus, son véritable talon d'Achille cette saison. Sur le coup franc excentré de Huddlestone, Kolarov et Yaya Touré ont laissé s'échapper Caulker dont la tête n'a pas pu être maîtrisée par un Hart fautif et a terminé dans le but (0-1, 21). Ce but est arrivé contre le cours du jeu. Manchester City, avec notamment le retour très attendu de David Silva, qui a relégué Samir Nasri sur le banc de touche, a dominé la possession de balle et les Spurs, où Hugo Lloris était de nouveau remplaçant, ont parfois été à la peine.

Dzeko fait céder les Spurs

Seulement, l'efficacité de Tottenham (1 tir cadré, un but en première période) contraste fortement avec le manque de précision des hôtes. Kolarov, à côté (35) ou Tevez et Zabaleta sur Friedel (42, 45+1), auraient dû faire mieux. Surtout, les Citizens auraient dû obtenir un penalty pour une main flagrante de Gallas devant Agüero mais celle-ci a échappé à l'arbitre (24). Agüero, seul face au but, a totalement raté son contrôle (55) comme Silva (79). Mais l'Argentin s'est bien repris en égalisant d'un plat du pied gauche après un superbe crochet pied droit (1-1, 65). Tevez est ensuite passé tout près (72) comme Dzeko de la tête (79) ou Agüero dont la frappe a été repoussée par Friedel (83) mais Bale aussi pour Tottenham (73). Sous pression, Tottenham a fini par céder sur un but magnifique de Dzeko après un superbe ballon de Silva (2-1, 88). Après avoir battu Manchester United à Old Trafford (3-2) un peu plus tôt dans la saison, Tottenham a été près de s'offrir City à l'Etihad Stadium. Pour City, toujours invaincu cette saison et à domicile depuis décembre 2010, ce succès très précieux leur permet de revenir à deux points de Manchester United.

Chelsea accroché par Liverpool

Après quatre matches de suspension pour avoir proféré des insultes racistes à l'encontre d'Anton Ferdinand la saison dernière, John Terry faisait son retour avec Chelsea en Championnat, un retour très attendu et qui n'a pas déçu. Terry est passé de l'ecxtasy à l'agonie. L'ancien défenseur international a d'abord ouvert le score d'une tête sur corner (1-0, 20e), puis a surtout dû quitter ses partenaires après 36 minutes seulement pour une blessure à un genou qui paraît très sérieuse: Suarez lui est involontairement retombé dessus et le défenseur des Blues a quitté sur une civière la pelouse de Stamford Bridge. Hormis son but, la première période a été très décevante des deux côtés. Liverpool a monopolisé le ballon la plupart du temps, mais sans parvenir à se créer d'occasions. Chelsea a également été très pauvre offensivement avec une seule petite occasion pour le petit Espagnol Juan Mata qui, après un petit pont sur Wisdom, frappait au-dessus (45).

La seconde période s'est jouée sur le même faux rythme et Chelsea a longtemps cru contrôler la rencontre et son avantage. Torres n'est pas parvenu à battre Jones de la tête (57e) alors qu'un coup franc de Mata est passé tout près du but également (68e). Mais les Blues ont fini par s'endormir un peu et, sur un corner de Gerrard, la déviation de Carragher trouvait Suarez au second poteau pour l'égalisation (1-1, 73e).  L'Uruguayen, dans une forme incroyable, est le sauveur de Liverpool, qui dépend beaucoup de lui et de son immense talent cette saison. Il aurait pu marquer le but de la victoire sans une excellente sortie de Cech (88e), qui sauvait encore les siens devant Enrique (90+4). Chelsea n'a plus gagné en Championnat depuis trois matches et pointe désormais à trois longueurs du leader Manchester United et à une de son dauphin Manchester City.

AFP