Manchester United conserve la tête du championnat d'Angleterre
Rooney et Van Persie décisifs pour Manchester United | ANDREW YATES / AFP

Man U forte tête, QPR première

Publié le , modifié le

Manchester United a conservé six points d'avance en tête du Championnat d'Angleterre en battant Sunderland (3-1), lors de la 17e journée, quelques heures après la victoire de Manchester City à Newcastle (3-1). Chelsea, 3e, dont le match contre Southampton a été reporté en raison de la participation des "Blues" au Mondial des clubs au Japon, pointe désormais à 13 points de la tête.

MU enchaîne

Les "Red Devils" ont facilement confirmé leur succès dans le derby contre City (3-2). Contre Sunderland, Van Persie, auteur de son 12ème but de la saison dès la 16e minute, et Rooney, qui en est désormais à 7 (59e), avaient de nouveau enfilé leur costume de héros. Le jeune Clerveley (19e) avait aggravé la marque un peu plus tôt. Man U aligne son cinquième succès consécutif face aux Black Cats. Malgré un relâchement coupable et un but de Campbell (72e), les mancuniens n'ont pas tremblé. "Sunderland aurait pu marquer deux ou trois fois en fin de match", a reconnu Alex Ferguson. En 25 matches toutes compétitions confondues, les ses hommes n'ont réussi à garder leur cage inviolée que quatre fois, une performance insuffisante qui pourrait s'améliorer grâce au retour du SerbeVidic. L'ex-capitaine, absent depuis deux mois sur blessure après avoir raté presque toute la saison dernière, est entré en jeu pour les vingt dernières minutes à la place de Rio Ferdinand au centre de la défense.

City réagit

Manchester City a bien réagi après son échec dans le derby, en remportant une belle victoire à Newcastle grâce à des buts d'Agüero (10e), Javi Garcia (39e) et Yaya Touré (78e), contre un seul de Ba (51e) pour les "Magpies". Samir Nasri, mis en cause dans la défaite face à United pour s'être caché dans le mur sur le coup franc décisif de Van Persie dans les arrêts de jeu, s'est racheté en donnant la passe décisive à "El Kun" sur le premier but. Il a toutefois dû sortir avant la mi-temps, touché à un genou. Balotelli, vivement critiqué lui aussi, n'a pas eu l'occasion de se rattraper car l'entraîneur Roberto Mancini ne l'a même pas retenu dans le groupe. Fortement diminué par les absences de Cabaye (jusqu'en février) et de Ben Arfa, blessé à une cuisse, Newcastle a encaissé sa sixième défaite en sept matches et recule à la 15e place, deux points seulement au-dessus de la zone rouge.

QPR enfin, Liverpool s'enfonce

Les Queens Park Rangers, entraînés depuis fin novembre par Harry Redknapp, ont enfin remporté leur premier succès de l'année à leur 17e tentative, à domicile dans le derby de l'ouest londonien contre Fulham (2-1), grâce à un doublé du Marocain Taarabt. Aucune équipe n'avait mis aussi longtemps pour gagner son premier match en Premier League. QPR cède même la dernière place à Reading, qui ne jouera que lundi contre Arsenal. Deux succès consécutifs contre Southampton et West Ham laissaient espérer un renouveau du côté de Liverpool. Las, les hommes de Brendan Rodgers ont lourdement chuté contre Aston Villa, 17e du championnat à Anfield (1-3). Benteke a martyrisé les Reds (29e, 51e), bien imité par Weimann (40e). Gerrard a adouci la marque en fin de match (87e) mais le mal est fait. Liverpool plonge au 12e rang, à 7 points du premier relégable et à 20 points du leader MU. Encore une saison galère en perspective du côté de la Mersey…

Jerome Carrere