Koscielny Varane
Koscielny et Varane devrait être la charnière titulaire tandis que Lucas Digne a une carte à jouer sur le côté gauche. | FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP

Liste de Deschamps : le casse-tête de la défense

Publié le , modifié le

En attendant la liste des 23 joueurs sélectionnés pour l’Euro dévoilée jeudi soir, Francetvsport passe en revue les possibilités qui s’offrent au sélectionneur de l’équipe de France. Côté défense, la tâche s’annonce compliquée pour Didier Deschamps qui a l'embarras du choix mais doit aussi composer avec les incertitudes. Passage en revue des principaux prétendants pour tenir la maison des Bleus.

Didier Deschamps sélectionnera-t-il sept ou huit défenseurs ? C’est l'une des questions de cette liste des 23 en ce qui concerne ce secteur de jeu. Plusieurs possibilités s’offrent à lui surtout s’il choisit de jouer la carte de la polyvalence. Dans ce cas, Jérémy Mathieu semble le choix le plus probable, lui qui peut évoluer aussi bien au centre que dans le couloir gauche. Mais le défenseur barcelonais, opéré fin mars après une déchirure du ménisque, revient tout juste de blessure et n’a joué que vingt minutes ce dimanche pour son retour à la compétition en Liga lors du derby face à l’Espanyol. Son manque de rythme pourrait peser dans la balance au moment de statuer.

Le cas Sakho

Suspendu à titre provisoire jusqu’au 28 mai suite à un contrôle antidopage positif à un brûleur de graisse, le défenseur central de Liverpool ne devrait pas faire partie de la liste de Deschamps mais pourrait cependant être intégré à la liste des sept réservistes. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c’est le Citizen Eliaquim Mangala qui va vraisemblablement profiter de l’absence de Mamadou Sakho. Avec son profil de stoppeur similaire à celui de l’ancien Parisien, Mangala représente un remplaçant de choix à Laurent Koscielny et Raphael Varane qui devraient composer la charnière titulaire.

Le premier a un avantage de choix : véritable caméléon, Koscielny est compatible avec l'ensemble de ses partenaires ce qui peut éviter des prises de têtes inutiles. Raphael Varane connaît lui une saison un peu difficile avec le Real Madrid mais semble indispensable à l’équipe de France avec laquelle il a déjà disputé 29 matchs. "Varane a toute ma confiance. Je sais ce qu’il est capable de faire. Sa situation au Real Madrid lui a fait perdre un peu de sa confiance, mais il n’a pas perdu ses qualités. Ici, c’est un autre contexte" avait déclaré Didier Deschamps sur le plateau de Téléfoot fin mars.

Du côté des surprises, Deschamps pourrait aussi faire appel à Adil Rami​ qui n'a jamais caché son ambition en équipe nationale : "Je sais que je peux apporter des atouts à l'équipe de France ainsi que mon expérience européenne. J'ai mûri et je peux aider les Bleus" a-t-il déclaré au micro de RMC le 6 mai dernier . S'il n’a plus porté le maillot tricolore depuis trois ans, il réalise néanmoins une bonne saison avec Séville. Il en est de même avec le jeune Samuel Umtiti, dont la saison avec l’OL est pleine de promesses et qui est l'un des meilleurs français à son poste dans un registre de stoppeur.

La question des latéraux

Concernant les latéraux, Patrice Evra est le titulaire indiscutable à gauche et a d'ores et déjà sa place dans les 23, sauf surprise ou blessure de dernière minute. Sous le maillot Bleu depuis août 2004, le défenseur de la Juventus de 34 ans, a déjà participé à quatre compétitions internationales et s'impose comme le pilier de cette équipe. Même scénario à droite avec Bacary Sagna qui a l’avantage d'avoir une concurrence moins sérieuse à ce poste. Pour suppléer ces latéraux, Didier Deschamps ne manque pas de solutions. A droite, Christophe Jallet semble avoir l’avantage, mais le Bordelais Mathieu Debuchy, qui a l’expérience de la Coupe du monde 2014, pourrait être également une solution pour Deschamps. Enfin, à gauche Lucas Digne semble le mieux parti pour être la doublure d’Evra, à moins que Layvin Kurzawa ne le coiffe au poteau.

Marine Couturier @Marine_Ctrier

Euro