Liste de Deschamps : en attaque, trop de candidats pour peu de places

Liste de Deschamps : en attaque, trop de candidats pour peu de places

Publié le , modifié le

A la veille de l’annonce des 23 joueurs retenus pour disputer l’Euro 2016, Francetvsport fait le point sur les candidats potentiels à cette liste. Dernier acte de notre série : les attaquants où, mis à part quelques titulaires indiscutables, les prétendants sont nombreux. Passage en revue des principaux candidats pour constituer l’attaque des Bleus.

A l’heure de faire des choix, Didier Deschamps fera aussi forcément des déçus. Karim Benzema, lui, l’a été avant tout le monde puisqu’il sait depuis mi-avril qu’il ne prendra pas part à l’aventure suite à sa mise en examen dans l’affaire de la sextape. Mais s’il y en a deux qui peuvent dormir sur leurs deux oreilles avant l’annonce de la liste, c’est Antoine Griezmann et Olivier Giroud. Pour le premier, la virée nocturne chez les Espoirs en 2012, qui lui a valu un an de suspension en équipe nationale, est désormais bien loin. En pleine confiance cette saison avec 31 buts inscrits sous le maillot de l’Atlético Madrid et une finale de la Ligue des champions en ligne de mire, Griezmann compte bien mettre sa technique et sa polyvalence au service de l’équipe de France.

Un peu moins en vue avec Arsenal que le Colchonero, Giroud ne reste pas moins un cadre des Bleus et Didier Deschamps va avoir du mal à se passer de son expérience et de ses qualités de finisseur

Jeunes pousses et revenants

Pour épauler ces deux attaquants, Didier Deschamps devrait faire appel à Anthony Martial, auteur d’un doublé mardi avec Manchester United. Encore nouveau chez les Bleus – il ne compte que 8 sélections – Martial a su vite s’imposer comme un élément clé sur la gauche de cette équipe et a déjà délivré trois passes décisives.

Dans l'axe, Pierre-André Gignac sera aussi certainement de la partie, lui qui a retrouvé le maillot tricolore en fin d’année dernière à la faveur d’une blessure de Benzema comme l’avait expliqué Deschamps : "Gignac continue à marquer des buts, il en a toujours marqué. Il garde la forme athlétique qu'il avait à Marseille et fait toujours partie de ce groupe élargi. Là, j'ai pris la décision de le prendre par rapport à la blessure de Karim. A lui de profiter de ces deux sélections et du temps de jeu qu'il aura". Exilé au Mexique depuis cette saison 2015/2016 et souvent critiqué pour ce choix de carrière, Gignac a finalement réussi son pari et terminé meilleur buteur de son championnat.

Embarras du choix

Derrière, les prétendants se bousculent pour se faire une place dans le groupe et au vu des performances de certains en club, le choix risque d’être difficile pour Deschamps. A l’aile, Dimitri Payet est un candidat sérieux et sa capacité à débloquer un match sur un coup-franc peut faire la différence.

Autre joueur à pouvoir espérer quelque chose : Alexandre Lacazette. Non retenu par le sélectionneur lors des deux derniers matchs amicaux, il n’en reste pas moins un bon dribbleur et son efficacité est un atout majeur. Kévin Gameiro pourrait lui aussi espérer quelque chose grâce à sa très bonne saison à Séville (27 buts) mais l’ancien Parisien n’a jamais été appelé sous l’ère Deschamps. Il pourrait cependant faire office de surprise.

Reste le cas Ben Arfa. Auteur d’une saison brillante avec l’OGC Nice (18 buts, 5 passes décisives), le joueur n’a pas été appelé par Didier Deschamps en mars dernier. Malgré des appels du pied à son sélectionneur, il semblerait que son nom ne figure pas sur la liste divulguée par Deschamps demain soir. Mais d’ici là, il a encore le temps de changer d’avis.

Marine Couturier @Marine_Ctrier