Benoît Costil et Alphonse Aréola
Qui de Benoît Costil ou d'Alphonse Aréola ira à l'Euro 2016 ? | AFP

Liste de Deschamps : Derrière Lloris et Mandanda, Costil ou Aréola ?

Publié le , modifié le

C'est bien connu, la France dispose d'un vivier de gardiens confortable. Hugo Lloris, capitaine de l'équipe de France et Steve Mandanda, meilleur joueur de Ligue 1, sont assurés, sauf blessure, de participer à l'Euro 2016 (10 juin au 10 juillet). Mais qui sera le fameux troisième gardien ? Stéphane Ruffier, a priori hors-jeu, Benoît Costil et Alphonse Aréola se disputent la place.

Le documentaire de Stéphane Meunier, Les Yeux dans les Bleus, a fait de Lionel Charbonnier le troisième gardien le plus connu de l'histoire de l'équipe de France ? Oui, il a été le troisième gardien de la victoire en Coupe du monde mais qui se souvient qu'Ulrich Ramé avait accompagné Fabien Barthez et Bernard Lama pour la victoire à l'Euro 2000 ? Dans le plus beau des scénarios, les Bleus de Didier Deschamps imiteront leurs devanciers de 1984 et de 1998 en triomphant à domicile, le troisième gardien ajoutera une liste à son palmarès, sans jouer. D'où la difficulté d'un poste sans pression mais pas dénué de responsabilité. D'où sans doute le choix de Didier Deschamps d'écarter un Stéphane Ruffier mal à l'aise dans le costume d'homme de l'ombre.

Costil a une longueur d'avance

Depuis la mise à l'écart de Stéphane Ruffier, Benoît Costil est le choix numéro 1 au poste de numéro 3 de "DD". Étincelant avec Rennes, le Caennais de 28 ans (0 sélection à ce jour) fait figure d'homme solide qui saura endurer facilement de ne pas jouer tout en soutenant Hugo Lloris et Steve Mandanda si celui-ci était amené à jouer. Fort de plus de 150 matches en Ligue 1 avec Caen et Rennes, Costil offre aussi des gages de sécurité et d'expérience si le pire des cauchemars arrivait, c'est à dire la blessure et/ou la suspension de Lloris et Mandanda, numéro 1 et 1 bis désignés.

Areola, le pari sur l'avenir

Si Alphonse Areola est sans doute le grand gardien français de demain, il va devoir attendre encore un peu pour avoir réellement sa chance dans les buts des Bleus. Parti à Villarreal pour obtenir du temps de jeu, le joueur formé au Paris Saint-Germain (avec qui il est toujours sous contrat) a disputé une demi-finale de Ligue Europa face à Liverpool et plaît énormément aux observateurs en Espagne, au point que le PSG souhaiterait en faire la doublure (voire la concurrence) de Kévin Trapp la saison prochaine.

Oui mais voilà, Hugo Lloris (30 ans) et Steve Mandanda (31 ans) sont au sommet de leur art et peuvent encore légitimement croire qu'ils seront à la Coupe du monde russe dans deux ans. Aussi, Didier Deschamps misera-t-il déjà sur le gardien de demain (voire après demain) ou attendra-t-il le Mondial 2018 (et ses qualifications) pour lui donner de l'expérience ? Là est sans doute toute la question.