L'Islande surprend l'Angleterre pour retrouver la France

L'Islande surprend l'Angleterre pour retrouver la France

Publié le , modifié le

L'équipe de France n'affrontera pas l'Angleterre dimanche soir en quarts de finale de l'Euro 2016 pour le choc attendu. L'Islande, victorieuse de la sélection aux Trois Lions, s'est imposée 2-1 ce lundi soir à Nice. Les coéquipiers de Wayne Rooney ont mené d'entrée de jeu sur un penalty mais des réalisations de Sigurdsson et du Nantais Sigthorsson ont permis aux Nordistes de réaliser le plus grand exploit de cet Euro et le plus grand exploit de leur histoire, eux qui n'avaient jamais disputé une compétition majeure avant cet été.

Les Anglais tiraient pourtant les premiers. Sur un ballon en profondeur, Raheem Sterling prenait de vitesse la défense islandaise avant d’être stoppé irrégulièrement par Halldorsson. L’arbitre accordait un penalty que Wayne Rooney convertissait sans trembler d’une frappe sèche dans le petit filet droit (1-0, 4e): le 53e but de l’attaquant de Manchester United sous le maillot des Three Lions (record personnel battu).

Hart fautif 

Dans la foulée, l’Islande égalisait sur une superbe combinaison : touche longue, déviation de la tête d’Arnason pour Sigurdsson au second poteau qui fusille Hart (1-1, 6e). Malgré cet imprévu, l’Angleterre dominait nettement ce début de rencontre. A l’image de cet enchainement contrôle poitrine – tir de Delle Alli qui filait juste au dessus de la barre transversale (15e). Ou de cette frappe lointaine de Kane également mal cadrée.

Mais ce sont les Nordistes qui doublaient la mise peu après le quart d’heure de jeu sur un but de Kolbeinn Sigthorsson d’un tir précis sur lequel Hart n’était pas exempt de tout reproche (1-2, 18e). L’attaquant du FC Nantes inscrivait à cette occasion son 21e but en sélection alors qu’il n’en a marqué que 3 en 26 matches pour les Canaris cette saison !

A la 28e minute, Halldorsson sauvait l’Islande : le gardien détournait la reprise de volée de Kane après un bon centre de Sturridge. Six minutes plus tard, Joe Hart était tout heureux de voir le tir de l’extérieur du gauche de Skulason frôler son poteau. Portés par leur fabuleux public, les Islandais donnaient tout.

L'Islande résiste

Les hommes de Roy Hogdson tentaient de presser d’emblée en second période mais sans réussite. C’est au contraire l’Islande qui ratait le but du K.O. sur un retourné à bout portant signé Sigurdson que Hart sortait d’une belle manchette-réflexe (55e). A l’inverse, toutes les tentatives anglaises étaient vouées à l’échec comme ce tir puissant dévissé par le méconnaissable Harry Kane ou sur cette tentative de Wilshere qui fuyait le cadre (69e).

Au fil des minutes, les Islandais prenaient confiance et les partenaires de Wayne Rooney –totalement absent des débats- continuaient de s’engluer dans la défense bleue. Sur un contre rondement mené, le capitaine Gunnarsson était même tout près de tuer le suspense mais son tir était détourné par Hart (84e). Un dernier centre anglais faisait passer un frisson dans les travées occupées par les supporters bleus mais rien n'y faisait. L'Islande tenait son exploit. 

Grégory Jouin @GregoryJouin