Présentation du logo de la ville de Saint-Petersbourg en vue de l'Euro 2020
Présentation du logo de la ville de Saint-Petersbourg en vue de l'Euro 2020 | Alexei Danichev / Sputnik

L'Euro 2020 de football pas concerné par une éventuelle suspension de la Russie

Publié le , modifié le

L'Agence Mondiale Antidopage par la voix d'un de ses représentants a assuré que le prochain Euro de football en 2020 ne sera pas touché par les possibles futures sanctions à l'encontre de la Russie. Quatre matches de la compétition doivent se dérouler à Saint-Pétersbourg alors que l'AMA a préconisé lundi une exclusion de la Russie des grandes compétitions internationales pendant quatre ans. Cette possible punition laissait planer le doute sur la tenue ou non de ces matches sur le sol russe.

L'Euro 2020 de football n'est pas concerné par les sanctions contre la Russie recommandées à l'Agence mondiale antidopage (AMA) pour punir le pays d'avoir falsifié des données transmises à l'AMA, a indiqué à l'AFP un responsable de l'agence.

"Cela n'est pas un major event et ça n'est pas un championnat du monde", tels qu'ils sont visés par la recommandation de sanctions du comité de révision de la conformité (CRC) de l'AMA, a expliqué à l'AFP ce responsable, qui a requis l'anonymat. L'édition 2020, pour laquelle la Russie est qualifiée, a lieu dans douze villes de douze pays, dont Saint-Pétersbourg, qui doit accueillir quatre rencontres.

Décision le 9 décembre

Le comité exécutif de l'AMA doit décider le 9 décembre, à Paris, si elle suit les recommandations de son comité, qui a préconisé l'exclusion de la Russie des Jeux olympiques ou de Championnats du monde, pendant quatre ans, en laissant la possibilité d'accueillir des sélections de sportifs russes sous drapeau neutre. La Russie ne pourrait pas non plus candidater à l'organisation de ces événements et pourrait se voir retirer les compétitions qu'elle s'est déjà vue attribuer pendant cette période de quatre ans.

Selon un communiqué diffusé lundi par l'AMA, le CRC estime que des "centaines" de résultats de contrôle antidopage suspects ont disparu des fichiers que Moscou avait remis à l'AMA au début de l'année, "un cas extrêmement grave".

Quelles que soient les sanctions décidées par le comité exécutif de l'AMA, la Russie aura la possibilité de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

à voir aussi Dopage : le patron de la Rusada s'attend à la suspension recommandée par l'AMA Dopage : le patron de la Rusada s'attend à la suspension recommandée par l'AMA
AFP