Espagne République Tchèque
Les attaquants espagnols ont longtemps été muselés par la défense tchèque. | FEDERICO GAMBARINI / DPA

L'Espagne à la peine face à la République Tchèque (1-0)

Publié le , modifié le

Pour son entrée dans l'Euro 2016 l'Espagne a dû batailler pour remporter son match face à une République Tchèque accrocheuse (1-0). Dominateurs durant l'ensemble de la rencontre, les hommes de Vicente del Bosque se sont procurés de très nombreuses occasions mais se sont souvent heurtés à la défense tchèque. La délivrance est finalement venue de Pique qui, sur un caviar d'Iniesta, a réussi à tromper Petr Cech de la tête.

Les favoris peinent en ce début d'Euro. Comme la France vendredi, l'Angleterre samedi et l'Allemagne dimanche, l'Espagne s'est employée pour venir à bout de la République Tchèque devant un Stadium largement acquis à sa cause. Au final l'essentiel est pourtant acquis pour la Roja : les trois points de la victoire et un match solide de De Gea, éclaboussé par un scandale sexuel en fin de semaine dernière.

L'Espagne en mode diesel

Au petit trot, l'équipe espagnole a souvent manqué de réalisme et aurait pu se rendre le match plus facile très tôt dans la partie. Dès la 16e minute, Silva, pourtant très bien servi par Juanfran, butte une première fois sur Petr Cech, auteur d'un très bon match cet après-midi. Face à une équipe tchèque très regroupée, les Espagnols s'en sont souvent remis au talent de leur milieu de terrain Andrés Iniesta pour ouvrir les brèches. Le Barcelonais, très en jambe, a porté à lui seul le jeu de son équipe, multipliant les ouvertures pour Morata ou Juanfran mais sans jamais que cela ne se convertisse en but.

Les efforts espagnols ont pourtant fini par payer à la 87e minute, alors que les coéquipiers de Petr Cech pensaient tenir le point du match nul. Suite à un corner mal dégagé, Iniesta récupère le ballon à l'angle de la surface et adresse un centre millimétré sur la tête de Piqué qui délivre son équipe.

Très attendu durant ce match suite à l'affaire du scandale sexuel qui l'a éclaboussé la semaine dernière, David De Gea a su tenir son rang. Peu sollicité par les attaquants tchèques, le gardien de Manchester United a néanmoins su se montrer décisif lorsqu'il le fallait. En toute fin de match, il repousse notamment une volée du droit de Darida et sauve son équipe de l'égalisation.

Après ce match en demi-teinte, l'Espagne a rendez-vous vendredi à Nice pour affronter la Turquie, petit poucet du groupe. L'occasion pour les attaquants de la Roja de régler la mire avant d'entrer dans le dur de la compétition.