Grand Stade de Lille
L'enceinte du Grand Stade de Lille | AFP - PHILIPPE HUGUEN

Les stades de l'Euro 2016 au banc d'essai

Publié le , modifié le

Le prochain Euro se tiendra en France du 10 juin au 10 juillet 2016. A un peu plus de trois ans du début de la compétition, le président de la société d'organisation de l'Euro, Jacques Lambert, a fait vendredi à Lille un point sur l'avancée des travaux des 10 stades retenus.

"Il n'y a pas aujourd'hui de situation qui soit hors de contrôle". Jacques Lambert s'est voulu rassurant, lors d'une conférence de presse qui faisait suite à une réunion du comité de pilotage de l'Euro 2016. A trois ans du grand événement, certains stades sont déjà prêts à accueillir les matches. C'est le cas du Stade de France, à Saint-Denis (capacité brute : 80000 places) qui est "construit et prêt à accueillir l'Euro", ou encore le Grand Stade de Lille (capacité brute : 50100 places)  "livré l'année dernière (août 2012)" qui "fonctionne et est un vrai succès".

La nouvelle enceinte de Nice (capacité brute : 35000 places) "sera livré cet été, à l'intersaison 2013-2014", assuré Lambert. Déjà existants mais en plein travaux de rénovation, les cas des stades de Saint-Etienne (capacité brute : 41500 places) et de Marseille (capacité brute : 67000 places) "sont à peu près à la moitié de leurs travaux de rénovation, avec une  livraison prévue à la mi-saison 2014-2015".

Paris, Bordeaux, Lyon, Toulouse, Lens : reste le gros des travaux

Si Geoffroy-Guichard et le Vélodrome ont débuté leur ravalement de façade, ce n'est pas le cas de Felix-Bollaert, à Lens (capacité brute : 35000 places), du Parc des Princes, à Paris (capacité brute : 45000 places) et du Stadium municipal de  Toulouse (capacité brute : 33000 places). Ces trois stades "commenceront leurs travaux de rénovation entre cet été, et même fin mai, et l'automne". La date de livraison des nouveaux écrins est prévue "probablement" autour de l'automne 2015". A Bordeaux, le nouveau stade d'une capacité brute de 42000 places "démarre ses travaux de fondation et de construction" pour une livraison prévue à "l'été  2015".

Enfin le grand chantier lyonnais, le Stade des Lumières (capacité brute : 58.000 places) attend le mois de juin pour "commencer ses travaux de fondation":  "Ce projet est un projet très particulier dans la mesure où c'est un stade neuf à financement entièrement privé, porté par le club (l'OL). C'est un projet qui a franchi beaucoup d'obstacles.  Rien à ce jour ne nous permet de douter que Lyon sera en mesure d'accueillir l'Euro-2016", a fait savoir Lambert.