Viorel Moldovan
L'ancien attaquant du FC Nanates, Viorel Moldovan, sélectionneur adjoint de la Roumanie | AFP - NURPHOTO - CATALIN SOARE

Les Roumains ciblent l'axe de la défense française pour point faible

Publié le , modifié le

Première adversaire de l'équipe de France, vendredi pour le match d'ouverture de l'Euro-2016, la Roumanie pense avoir trouvé la clé pour dominer la nation hôte. "La France marque beaucoup de buts ces dernier temps", a expliqué Viorel Moldovan, le sélectionneur adjoint de la sélection. "Mais il ne faut pas non plus oublier qu'à part le match contre l'Écosse, ils ont aussi reçu un minimum de deux buts par match. (...) Ils ont des problèmes sur phases arrêtées et dans l'axe central défensif."

A trois jours du match d'ouverture contre la France au Stade de France, Viorel Moldovan affiche une certaine confiance. Le sélectionneur adjoint de la Roumanie l'a expliqué lors d'un entretien à la chaîne roumaine Dolce SPORT. "La France marque beaucoup de buts ces dernier temps. Leur moyenne est de minimum trois buts par match. Mais il ne faut pas non plus oublier qu'à part le match contre l'Écosse, ils ont aussi reçu un minimum de deux buts par match. Donc on peut dire que leur point faible est la défense. Ils ont des problèmes sur phases arrêtées et dans l'axe central défensif."

Et l'ancien buteur du club de Nantes tente d'enlever la pression des épaules de ses joueurs pour la mettre sur celles des hommes d'un autre ancien Nantais, Didier Deschamps: "De mon point de vue, la pression est plus forte sur la France. Il faut jouer de manière intelligente et savoir gérer ce match. Si nous arrivons à un résultat d'égalité cela serait une chose extraordinaire, si on gagne cela serait fantastique".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze