Pays-Bas
Les Néerlandais à la fête | KAINULAINEN / LEHTIKUVA / AFP

Les Oranje presque mûrs

Publié le , modifié le

Une victoire 2-0 sur la Finlande permet aux Pays-Bas d'assurer sa qualification pour l'Euro-2012, l'UEFA ayant confirmé que les Oranje seraient au pire meilleurs deuxièmes. La qualification est également proche pour l'Angleterre, vainqueur du Pays de Galles 1-0. En revanche, c'est déjà fait pour l'Italie, qui a décroché son billet pour l'Euro, à la faveur d'un succès 1-0 sur la Slovénie, et pour l'Espagne qui a corrigé le Liechtenstein 6-0.

L'été prochain, il faudra compter sur les Néerlandais. Face à la Finlande, ces derniers ont inscrit le premier but à la 29e minute grâce à un petit nouveau, Kevin Strootman. Malgré des conditions météorologiques exécrables, les coéquipiers de Van Persie ont dominé la rencontre. Même si le score très flatteur de vendredi face à San-Marin (11-0) n'était pas le même, les hommes du sélectionneur Bert van Marwijk ont multiplié les actions, notamment en deuxième période. Il aura fallu attendre les arrêts de jeu, et une frappe de Luuk de Jong (90+3) pour voir le score porté à 2-0. En huit matches de qualifications, les Néerlandais ont inscrit une moyenne de plus de quatre buts par rencontre. Il s'agit de la huitième victoire de suite pour les vice-champions du monde.

Sauf catastrophe, l'Euro-2012 devrait également se disputer avec l'Angleterre, qui a pratiquement assuré sa qualification en battant le Pays de Galles sur le plus petit des scores (1-0). Et c'est à Ashley Young, auteur du seul but de la rencontre, que les Anglais doivent ces trois précieux points. Quatre jours plus tôt, les Anglais avaient obtenu une belle victoire en Bulgarie (3-0). Désormais, ils se retrouvent en tête du groupe G avec six points d'avance sur le Montenegro, qu'ils affronteront début octobre pour leur dernier match. Les Monténégrins devront non seulement s'imposer mais également aller gagner en Suisse pour passer devant l'équipe de Wayne Rooney.

La Squadra Azzura n'a pas non plus raté son rendez-vous en s'imposant face à la Slovénie (1-0), mardi à Florence. C'est un but de Giampaolo Pazzini, inscrit dans les dernières minutes (85e) qui a assuré la qualification italienne. L'Italie qui comme la France avait été éliminée au premier tour du Mondial-2010, redore ainsi son blason car la Serbie, première poursuivante, ne peut plus la rattraper. L'Italie rejoint l'Ukraine et la Pologne, les organisateurs, l'Allemagne, qualifiée vendredi, et l'Espagne, qui a sans surprise écrasé le Liechstenstein 6-0, grâce notamment à deux doublés, celui de Negredo et de Villa.

Dans les autres groupes, à commencer par le Groupe A, celui de l'Allemagne déjà qualifiée, la Turquie est bien placée pour décrocher la deuxième place synonyme de barrages, malgré un match nul 0-0 obtenu en Autriche. Le Groupe B est en revanche toujours aussi indécis, après le nul entre la Russie et l'Eire (0-0) et la victoire de l'Arménie 4-0 sur la Slovaquie. La Russie reste néanmoins en tête avec deux points d'avance sur l'Eire, et trois sur l'Arménie et la Slovaquie. Israël n'a plus le moindre espoir de se qualifier après sa défaite en Croatie (3-1). Cette dernière se trouve leader du groupe F, avec un point d'avance sur la Grèce, qui a obtenu un nul 1-1 en Lettonie.

Romain Bonte