Lukas Podolski
L'Allemand Lukas Podolski, premier buteur de la saison d'Arsenal aux dépens de Liverpool | REUTERS - PHIL NOBLE

Les Gunners tonnent enfin

Publié le , modifié le

Arsène Wenger a dû attendre la 3e journée de Premier League pour voir son attaque, orpheline du départ de Van Persie, trouver le chemin des filets. Après 210 minutes de silence, les Gunners se sont fait entendre par l'une de leurs recrues, l'Allemand Podolski (31e) en contre, avant qu'un autre nouveau, l'Espagnol Cazorla, ne double la mise (68e), pour vaincre Liverpool (2-0) à Anfield Road. De son côté, Van Persie, auteur d'un triplé, a offert la victoire à MU (3-2)

Deux matches nuls, deux matches sans but, les supporteurs d'Arsenal commençaient à trouver le temps long. Après avoir vu partir pour Manchester United Robin Van Persie, leur meilleur artilleur la saison passée, ils avaient bien du mal à lui trouver un successeur. A l'issue de la 3e journée, ils n'ont pas encore un nom, mais deux, et leur première victoire ne peut s'assimiler à un paradis retrouvé.

Giroud encore maladroit

A Anfield Road, les Gunners sont tombés sur une formation des Reds pressante, mais bien trop juste pour viser un retour dans le Big Four. Et toujours sans la moindre victoire, les coéquipiers de Steven Gerrard ont payé cher quelques errements. Après 210 minutes de silence, Lukas Podolski a débloqué le compteur des visiteurs, sur un contre rondement mené et une remise parfaite d'une autre recrue, Cazorla (31e). Venu de Malaga, ce dernier a apporté toute sa technique et profité d'une bévue de Pepe Reina pour doubler la mise à la 68e minute. Entre-temps, Olivier Giroud était encore une fois resté muet, sa seule grande occasion, née d'un offrande de Diaby, finissant hors cadre.

Diaby flambe

Avec une charnière Mertesacker-Vermaelen à son aise face à une attaque manquant cruellement d'imagination, l'équipe d'Arsène Wenger a remporté son premier succès de la saison. Ont-ils trouvé pour autant le duo qui leur permettra de faire oublier le Néerlandais ? Il est trop tôt pour le dire. Mais avec la constellation d'attaquants (Walcott, Arshavin, Gervinho, Giroud, Chamakh, Oxlade-Chamberlain, Rosicky, Podolski), le technicien a le choix. Et le retour en forme d'Abou Diaby pourrait redonner de l'allant et de la fluidité au jeu.

Le milieu de terrain français a simplement éclairé de ses interventions cette rencontre, à la veille du rassemblement de l'équipe de France pour les matches de qualification du Mondial-2014 en Finlande et Bélarus. "L'an dernier, c'était compliqué, je suis content d'être de retour, j'espère pouvoir continuer à jouer comme ça cette saison", a-t-il déclaré sur Canal+ Sport, après avoir touché 79 ballons et réalisé 63 passes pour un taux de réussite de 90%. Des chiffres d'un meneur de jeu en pleine possession de ses moyens.

Van Persie s'enhardit

Les supporteurs d'Arsenal ont certainement eu quelques regrets en voyant leur ancien protégé prendre feu du côté de Southampton. Robin Van Persie a en effet brillé de mille feux pour mener Manchester United à sa deuxième victoire cette saison, mais surtout lui éviter sa deuxième défaite. Car les hommes d'Alex Ferguson se trouvaient toujours menés (2-1) par l'équipe locale à la 87e minute. C'est à ce moment-là que le Néerlandais, déjà auteur de l'égalisation à (1-1) à la 23e et qui avait vu son penalty (une Panenka) repoussé par le gardien à la 69e, retrouvait le chemin des filets. Une première fois à la 87e, puis une deuxième fois dans le temps additionnel (93e), pour donner la victoire (3-2). Le N.20 de Manchester United rejoint ainsi en tête du classement des meilleurs buteurs l'Espagnol de Swansea Michu (4 réalisations).