Jelavic Dunne Croatie Irlande
Le Croate Jelavic devance l'Irlandais Dunne | DANIEL MIHAILESCU / AFP

Les Croates démarrent fort

Publié le , modifié le

La Croatie a parfaitement débuté son Euro en dominant l'Irlande trois buts à un. Grâce à ce succès, la Croatie prend la tête du Groupe C en profitant du match nul entre l'Espagne et l'Italie (1-1) plus tôt dans la journée.

Attention, revoilà les Croates! Comme il y a quatre ans, ils ont proposé un  jeu vif et incisif et se posent en candidats sérieux aux quarts de finale. Et  ils n'ont jamais perdu contre l'Italie, qu'ils affrontent le 14 juin dans ce  même Stade Municipal...     En tête dès la 3e minute sur un but de Mario Mandzukic (3), les Bleus à  damier rouge et blanc ont été rejoints par Sean St Ledger (19), mais ont  assommé les Verts par Nikica Jelavic (43), puis par un but du même Mandzukic  avec la complicité involontaire du gardien irlandais (48).     Les Croates étaient les plus forts, mais les Irlandais n'ont guère été  aidés par l'arbitre néerlandais Björn Kuipers: un penalty aurait pu être sifflé  pour un croc-en-jambe de Gordon Schildenfeld sur Robbie Keane dans la surface  (62).     Ils ont aussi été malchanceux, car après la main de Thierry Henry, la tête  de Given est le nouveau symbole des tourments irlandais. Le gardien a renvoyé  dans son but une tête de Mandzukic qui avait heurté le poteau...
   
Fumigènes

Ce but parachevait une oeuvre commencée tôt. Malgré la pluie "irlandaise"  au coup d'envoi, elle ouvrait le score grâce à une tête intelligente de Mario  Mandzukic, plaçant le ballon hors de portée de Shay Given sur un centre de  Dario Srna. L'attaquant de Wolfsburg a réussi un superbe geste, en se relevant  après avoir mis un genou en terre, la faute au terrain glissant. Après le centre en retrait fatal, le deuxième but venait d'un autre grand  classique, le coup franc au second poteau. Aiden McGeady trouvait le défenseur  central Sean St Ledger dans le dos de la défense et de Vedran Corluka pour un  nouveau but de la tête, le premier de l'Eire dans un Euro depuis celui de  Ronnie Whelan contre l'URSS en 1988 (1-1). Puis la Croatie a repris l'avantage grâce à Jelavic. Si le buteur d'Everton  était hors-jeu sur la passe en profondeur de Luka Modric, la mauvaise déviation  de Stephen Ward, vers Jelavic, a remis en jeu l'attaquant. Giovanni Trapattoni  et les Irlandais ont protesté. Après le coup du sort de Given, l'Eire a continué à pousser, encouragée par  ses nombreux supporteurs, mais en vain. Les fans croates, bruyants mais moins  nombreux, se sont aussi fait reprendre par le speaker pour avoir envoyé des  fumigènes à chaque but. La seule fausse note croate.

Déclarations

Sean St Ledger (défenseur de  l'équipe d'Eire et buteur): "C'était une piètre performance selon nos standards  et nous avons concédé des buts par négligence. Je suis heureux d'avoir marqué,  mais je suis déçu d'avoir perdu car nous avions ciblé ce match pour obtenir  quelque chose étant donné les deux matches qui nous attendent (Espagne et  Italie, ndlr). Mais quand même, nous avons montré du caractère jusqu'à la fin  et nous pouvons encore nous qualifier."

AFP