Bleus, Equipe de France, Euro
L'Equipe de France en difficulté pour son premier match de préparation à l'Euro, comme de nombreuses nations majeures | MAXPPP / OLIVIER LEJEUNE

Les Bleus se testent face à la Serbie

Publié le , modifié le

Quatre jours après une première sortie poussive contre l'Islande (3-2), la France passe un test autrement plus intéressant et sérieux face à la Serbie, ce soir à Reims lors du deuxième match de préparation pour l'Euro 2012. Entrés dans le vif du sujet après l'annonce des 23, les Bleus ont eu quelques jours de préparation supplémentaires au Touquet pour retrouver des jambes et peaufiner le collectif tout en gommant les défauts en défense. Bref, franchir un cap.

"On n'est pas prêt", avait lâché dimanche Laurent Blanc réaliste sur le potentiel de son équipe. Il s'agira donc de savoir où en sont les Bleus et quel est leur réel état de forme à un peu plus de dix jours de leur entrée en lice à l'Euro, le 11 juin contre l'Angleterre. Jeudi, la Serbie se présente avec des arguments plus solides. Dès lors, les Bleus doivent éradiquer, du moins en partie, les mêmes signes de fébrilité et les mêmes lacunes que face à l'Islande. Ils doivent montrer une progression dans tous les domaines.

Défense, attaque, physique...

Si le groupe France regorge d'individualités talentueuses, l'absence de collectif inquiète après deux ans de travail. Même si la formation de Laurent Blanc n'a plus perdu depuis 19 matches et glaner des succès probants sur des nations majeurs (Angleterre, Allemagne, Brésil), elle manque d'assurance et de solidité. En revanche, les Bleus ont l'avantage d'avoir une vraie marge de progression illustrée par la réaction en seconde période face à l'Islande (3 buts inscrits en 40 minutes). Le capital confiance est là. L'équipe de France est certes passée tout près de la catastrophe dimanche mais elle a montré des ressources mentales pour l'emporter et préserver sa belle série d'invincibilité. Un état d'esprit qui refuse la défaite n'est pas le moins négligeable avant d'aborder un grand tournoi.

Ce match face à la Serbie devra apporter son lot d'enseignements. La défense va-telle tenir face la technicité de Serbes après avoir sérieusement tangué face à l'impact physique des Islandais? Comment l'attaque va-t-elle se comporter face à une défense bien moins naïve? L'implication collective sera-t-elle un ton au-dessus? Les Bleus auront-ils plus de peps et plus de puissance? Bref autant de questions qui attendent autant de réponses.  

Giroud-Ribéry, une association à voir

Composition probable: Lloris (cap.) - Réveillère, Mexès, Koscielny, Clichy - Mvila, Cabaye, Nasri - Malouda, Benzema, Ribéry

Avant la dernière sortie amicale contre l'Estonie, Laurent Blanc a clairement indiqué que ce deuxième match lui servirait à continuer sa revue d'effectif. Laissés au repos contre l'Islande, le capitaine et gardien Hugo Lloris, et le milieu de terrain défensif Yann M'Vila devraient ainsi bénéficier de temps de jeu. D'autres joueurs de Ligue 1 ménagés jusqu'à présent, comme Blaise Matuidi, Alou Diarra et Mathieu Valbuena, pourraient également être jaugés par le sélectionneur. Ce dernier testera peut-être aussi davantage Marvin Martin et Olivier Giroud. L'association de ce dernier avec Franck Ribéry sera aussi un élément à suivre. 

Qualifiée pour la phase finale du Mondial 2010, où elle est restée à quai en phase de poule, la Serbie n'est pas parvenue à obtenir son billet pour l'Euro mais reste un adversaire difficile à manier en raison notamment de la qualité technique de ses joueurs. Le nouveau sélectionneur Sinisa Mihajlovic, nommé la semaine dernière, a pour mission de conduire son groupe à la Coupe du monde 2014 au Brésil.  Désireux de tester son groupe, Il a ainsi programmé trois matches amicaux pour sa formation, qui a perdu le premier samedi (2-0) contre l'Espagne, championne du monde et d'Europe en titre. Un vrai bon match amical à jouer. 

Mathieu Baratas