France but Norvège 082010
La nouvelle génération des Bleus | AFP - BERTRAND GUAY

Les Bleus attendus au tournant

Publié le , modifié le

La France rencontre vendredi la Biélorussie au Stade de France (21h) pour son premier match comptant pour les qualifications de l'Euro 2012. Une première sortie à domicile pour Laurent Blanc qui devra faire oublier la défaite face à la Norvège (1-2) en amical. Une tâche loin d'être aisée, tant la formation française manque d'expérience au niveau international. Touché à la cheville, Benzema est forfait.

Pour sa première sortie avec l'équipe de France face à la Norvège, Laurent Blanc s'était volontairement passé des 23 "fautifs" d'Afrique du Sud. La sanction purgée, l'équipe de France présente ce vendredi au Stade de France aura un tout autre visage. Les cadres, tels que Lloris, Malouda ou Benzema apporteront leur expérience aux nouveaux venus que sont Blaise Matuidi ou Yoan Cabaye. Mais cette fois-ci, une simple "défaite-satisfaisante" ne suffira pas. La volonté de jeu entr'aperçue contre les Nordiques doit se traduire au tableau d'affichage. C'est un passage obligé si les Bleus veulent reconquérir leur public (plus de 74 000 supporters sont attendus dans les tribunes de St-Denis). "Ou les joueurs comprennent vite ou alors ça prendra du temps mais la compétition est dès vendredi et on va s'apercevoir qu'il va falloir aller chercher des points" a partagé Laurent Blanc.

Le retour du 4-4-2

Il ne faut donc pas s'attendre à de solution miracle. L'équipe de France, malgré ses impératifs, doit se construire une âme. Une tâche rendue d'autant plus difficile en l'absence de Yoan Gourcuff, suspendu pour deux matchs après son carton rouge face à l'Afrique du Sud lors du mondial, de la blessure de Samir Nasri (cartilage du genou droit) et de la suspension de Franck Ribéry pour "l'affaire du bus", le technicien français doit composer une équipe sans véritable numéro 10. Un challenge de taille qui pourrait être résolu en alignant un 4-4-2 avec deux milieux excentrés et deux avants-centres. Un schéma de jeu résolument offensif qui a été testé à l'entraînement des Bleus mardi après-midi à Clairefontaine. Il pourrait notamment faire la part belle à Alou Diarra et Abou Diaby tandis qu'en attaque la paire Hoarau-Rémy devrait être reconduite.

Prime à la jeunesse

Mais Laurent Blanc ne va pas tout chambouler à ses habitudes. A l'instar du match face à la Norvège, il va laisser la prime à la jeunesse. La moyenne d'âge de la probable nouvelle sélection est de 25 ans et demi, avec une moyenne de 14 sélections par joueur. A titre de comparaison, l'équipe alignée en 2006 contre la Géorgie avait une moyenne d'âge de 31 ans et demi, et comptait 49 sélections en moyenne pour ses titulaires. Une volonté de rajeunissement qui pourrait pâtir à l'attaque. L'efficacité offensive de ce groupe reste à prouver puisque ni Guillaume Hoarau, ni Loïc Rémy n'ont encore trouvé le chemin des filets en sélection.
Cela sera-t-il suffisant face à la modeste Biélorussie, que la France rencontre pour la première fois, mais qui affiche de sérieuses ambitions dans ces éliminatoires ? "Nous allons affronter de grands adversaires, et ce sera très difficile fait part le sélectionneur allemand, Bernd Stange. Mais notre objectif est de nous qualifier. Notre tâche minimale est d'atteindre les barrages. Nous devons tenter notre chance."

Dans les autres matchs du groupe D, la Bosnie-Herzegovine et la Roumanie, les deux adversaires principaux de l'équipe de France pour la qualification connaîtront une entrée en lice à leur portée contre le Luxembourg et à l'Albanie. Bien qu'un faux-pas ferait les affaires de l'équipe de France…

Le groupe français :

Au but : Hugo Lloris (Olympique Lyonnais), Steve Mandanda (Olympique de Marseille), Cédric Carrasso (FC Girondins de Bordeaux)
En défense : Bacary Sagna (Arsenal FC), Adil Rami (LOSC Lille Métropole), Philippe Mexès (AS Roma), Mamadou Sakho (Paris Saint-Germain FC), Benoît Trémoulinas (FC Girondins de Bordeaux), Gaël Clichy (Arsenal FC)
Au milieu : Mathieu Valbuena (Olympique de Marseille), Jérémy Ménez (AS Roma), Lassana Diarra (Real Madrid CF), Alou Diarra (FC Girondins de Bordeaux), Yann M'Vila (Stade Rennais FC), Abou Diaby (Arsenal FC), Florent Malouda (Chelsea FC), Blaise Matuidi (AS Saint-Étienne).
En attaque : Kévin Gameiro (FC Lorient), Loïc Rémy (Olympique de Marseille), Louis Saha (Everton), Guillaume Hoarau (Paris Saint-Germain FC)

Le groupe bélarusse

Au but : Yuri Zhevnov (FC Zenit St. Petersburg), Anton Amelchenko (FC Rostov), Sergei Veremko (FC BATE Borisov)
En défense : Igor Shitov (FC BATE Borisov), Sergei Sosnovski (FC BATE Borisov), Aleksandr Yurevich (FC BATE Borisov), Maksim Bordachev (FC BATE Borisov), Sergei Omelyanchuk (FC Terek Grozny), Aleksandr Martynovich (FC Krasnodar), Dmitri Molosh (FC Sibir Novosibirsk), Eduard Zhevnerov (FC Dnepr Mogilev)
Au milieu : Yan Tigorev (FC Metalurh Zaporizhya), Aleksandr Kulchiy (FC Rostov), Sergei Krivets (KKS Lech Pozna?), Sergei Kislyak (FC Dinamo Minsk), Anton Putilo (FC Dinamo Minsk), Aleksandr Hleb (FC Barcelona)
En attaque : Vitali Rodionov (FC BATE Borisov), Sergei Kornilenko (FC Rubin Kazan), Vyacheslav Hleb (Shenzhen Ruby FC), Vitali Kutuzov (AS Bari)

Règlement :

Phase de groupes qualificative
Les 51 participants ont été répartis en neuf groupes, six de six équipes et trois de cinq. Les rencontres se déroulent à domicile et à l'extérieur du 3 septembre 2010 au 11 octobre 2011. Les neuf premiers et le deuxième présentant les meilleurs résultats face aux cinq meilleures équipes de son groupe se qualifient directement pour la phase finale. Les huit deuxièmes restants s'affrontent en barrages.