Amical Pologne France Nzogbia Cabaye 062011
La joie des joueurs de l'équipe de France | AFP - Franck Fife

Les Bleus assurent le minimum avant les vacances

Publié le , modifié le

L'équipe de France s'est imposée en Pologne 1-0 lors de sa dernière sortie de la saison, en match amical jeudi à Varsovie. L'unique but de la rencontre a été marqué dès la 12e minute après une frappe enroulée de Charles Nzogbia déviée dans son propre camp par le Polonais Tomasz Jodlowiec. La France termine sur une note passable en asurant le minimum, mais en ayant donné quelques enseignements à Laurent Blanc.

Le sélectionneur tricolore qui a fait tourné son effectif lors de ces trois rendez-vous à l'est de l'Europe a souligné qu'il avait été satisfait du comportement de la plupart de ses joueurs, même s'il avait été déçu par certains sur lesquels il comptait pourtant. Pour l'heure, après dix matches sans défaites, les Bleus vont partir en vacances, le temps pour Blanc de préparer la rentrée et les prochains  rendez-vous de qualifications pour l'Euro.

Trois jours après avoir attendu les derniers instants de la partie pour terrasser l'Ukraine (4-1), les Français n'ont cette fois pas fait durer le suspense et ont pris rapidement les devants sur un but contre son camp de Jodlowiec, consécutif à un tir de Nzogbia (12), pour ne plus lâcher leur proie par la suite. La différence de niveau était flagrante entre les deux formations, les Polonais, malgré leurs bonnes intentions, n'ayant pas les armes suffisantes pour véritablement inquiéter une équipe de France sûre d'elle-même et de sa force.  Laurent Blanc, fidèle à sa politique du turn-over et à son souci d'offrir du temps de jeu à l'ensemble de ses 26 joueurs, avait pourtant aligné un nouveau onze de départ inédit. Mais ces dix jours de stage ont semble-t-il produit leurs effets, les Français n'ayant eu aucun mal à trouver des automatismes et à faire parler leur supériorité technique.

Des Bleus sans complexes

Cette équipe est fidèle aux préceptes de son sélectionneur: joueuse et portée vers l'avant. A quoi s'ajoute une solidité et une sûreté défensives qui permettent toutes les audaces. Ce n'est sûrement pas un hasard si, après Marvin Martin et Younes Kaboul en Ukraine, c'est un autre novice qui a fait la différence. Certes, Nzogbia avait déjà fêté sa première sélection (en Norvège en août 2010), au contraire du Sochalien et du défenseur de Tottenham, mais l'expérience du joueur de Wigan (2 capes) reste encore très limitée. Ce qui ne l'a pas empêché de saisir sa chance et de faire parler son culot. Exactement ce qu'attend Blanc de ses jeunes joueurs à partir du moment où il leur fait confiance.

La rencontre était également l'occasion de tester une nouvelle charnière centrale Kaboul-Abidal, Philippe Mexès, gravement blessé au genou gauche, n'étant pas sûr d'être rétabli en septembre et Adil Rami étant suspendu pour le voyage en Albanie. Mais le sélectionneur a dû rester sur sa faim, Kaboul ayant dû sortir sur blessure dès la 26e minute et être remplacé par Rami.  prestation impeccable d'Abidal dans l'axe est pourtant de nature à rassurer Laurent Blanc sur la richesse de son réservoir et de ses choix. C'était bien là l'essentiel et ce qu'était précisément venu chercher le technicien français lors de ce long périple de fin de saison.

L'heure des bilans est maintenant passé et celui des vacances a sonné.Même si ce stage aura été marqué par le nul concédé au Belarus (1-1), dans le match le plus important de la série, puisque comptant pour la course au Championnat d'Europe, les voyants sont au vert pour les Bleus qui peuvent désormais partir en vacances la tête haute et avec le sentiment du devoir accompli. 

Laurent Blanc (sélectionneur de l'équipe de France): "Même si c'était un match de fin de saison, il y a eu des bonnes choses. Il y a eu du déchet technique mais il y a eu des choses intéressantes, de l'animation sur les côtés et la confirmation que les joueurs sont de mieux en mieux dans cette équipe. On recense beaucoup d'éléments positifs au niveau des joueurs et des hommes au cours de ce stage. On avait demandé aux joueurs de prendre le match en main, ce qu'on a réussi à faire dans le jeu. On a été pas mal, on a marqué un but et on aurait pu corser le score. On a été assez solides défensivement. On avait senti moins de sérénité en défense lors des deux premiers matches (du stage, ndlr) que ce soir. Les joueurs qui étaient à l'aube de leur première sélection ont tous marqué, c'est une bonne chose. Peut-être que au mois d'août (pour l'amical contre le Chili, ndlr) je ne vais prendre que des joueurs qui n'ont qu'une première sélection (rires). Mais on peut faire beaucoup pour mettre du liant entre la défense et l'attaque et mettre en danger l'adversaire. Mais pour ça, il faut du travail et passer du temps ensemble. (A propos de Martin) C'est une très agréable surprise au niveau technique. C'est le joueur qui a le plus de qualités techniques, dans les contrôles, les passes. Encore faut-il qu'il soit dans les meilleures dispositions physiques comme Abou Diaby, qui a lui aussi de grandes qualités techniques."

Marvin Martin (milieu de terrain): "On a vraiment fait un très bon match.  Pour moi, c'était une très très belle expérience. J'ai beaucoup appris.  Est-ce-que je suis installé en bleu? C'est un bien grand mot. Mais je vais tout  faire pour être le plus performant possible. Le coach ne m'a rien dit mais  c'est normal, j'ai tout à prouver".