Gaël Kakuta
Gaël Kakuta | AFP - Kenzo Tribouillard

Les Bleuets en quête de revanche

Publié le , modifié le

Vaincus en finale du Championnat d'Europe des moins de 17 ans par l'Espagne en 2008, les Français ont l'occasion de prendre leur revanche vendredi, à Caen, face aux mêmes Ibères dans l'épreuve des moins de 19 ans. Ils sont 10 tricolores à pouvoir se venger, mais il faudra battre le favori pour le titre, qui n'a qu'une envie: suivre l'exemple de la Roja en Coupe du monde, et réaliser le doublé moins de 17 ans/moins de 19 ans.

Victorieuse de l'épreuve en 2002, 2004, 2006 et 2007, l'Espagne peut garder le cap. L'Espagne peut confirmer sa suprématie européenne. L'Espagne peut s'offrir un avenir radieux après le sacre des seniors à l'Euro et à la Coupe du monde. A Caen, la sélection de Luis Milla a l'opportunité de devenir championne d'Europe des moins de 19 ans, deux ans après avoir été sacrée en moins de 17 ans avec l'ossature de cette équipe. En 2008, c'est la France qui était tombée en finale (4-0). En 2010, c'est de nouveau la France qui fait face aux Ibères. Derrière leur virevoltant capitaine Keko, les Espagnols restent sur quatre succès consécutifs et affichent un jeu et une confiance incroyable. Comme leurs aînés. Avec quatre réalisations, Pacheco mène d'ailleurs le classement des meilleurs buteurs de la compétition, avec un but de plus que le Sochalien Cédric Bakambu.

Contrairement à dix de ses coéquipiers, l'attaquant n'a pas vécu l'humiliante défaite de 2008. Mais il aura à coeur de ne pas subir le même affront. Francis Smerecki, le sélectionneur, s'appuiera certainement sur ce revers pour attiser un peu plus une motivation déjà très élevée dans les rangs tricolores. Les défenseurs Négo, Faure, Kolodziejczak, les milieux de terrain Fofana, Grenier, Kakuta, Reale ainsi que les attaquants Tafer, Lacazette et Sunu ont certainement évoqué avec leurs coéquipiers le souvenir de 2008. La France pourra surtout s'appuyer sur les trois victoires acquises en Basse-Normandie depuis le début de l'épreuve, avec notamment deux larges succès (4-1 et 5-0) respectivement contre les Pays-Bas et l'Autriche. Seule l'Angleterre a pu neutraliser les Français (1-1). Avec un jeu placé sous le signe de l'offensive, la France a trouvé un équilibre et un soutien populaire. Loin, très loin de leurs aînés. Et certains signes peuvent inciter à l'optimisme. En 2004, la France de Samir Nasri avait été sacrée en moins de 17 ans, aux dépens de l'Espagne (2-1) alors que l'épreuve était organisée par la Ligue du Centre. En 1998, la grande équipe de France avait été championne du monde à domicile, après avoir sorti la Croatie (2-1) en demi-finales. Comme les Bleuets cette année. Cinq ans après le dernier et seul titre tricolore dans cette catégorie d'âge, les Bleuets peuvent entrer dans l'histoire en succédant à l'Ukraine.