ballon football pretexte filets 042010
. | AFP-Marcou

Les Bleuets dominent la Roumanie

Publié le , modifié le

Grâce à un doublé du Toulousain Emmanuel Rivière (16e, 43e), l'équipe de France Espoirs a réalisé un joli coup en Roumanie 2-0. C'est le troisième succès en trois matches pour les hommes d'Eric Mombaerts, leaders avec 9 pts en compagnie de la Slovaquie qui a cartonné en Lettonie 6-0. Le rendez-vous entre les deux ténors du groupe 9 est prévu le 14 novembre prochain à Angers.

Et en attendant, le sélectionneur Erick Mombaerts ne peut que se féliciter de ses joueurs, appliqués et disciplinés face à un adversaire qui représentait le premier vrai test sur leur route. Et ils ont parfaitement su profiter des espaces libérés par les Roumains, alors qu'ils s'étaient heurtés à des blocs défensifs compacts contre les Lettons et les Kazakhs. Les Bleuets ont profité de leurs temps forts en première période pour prendre leurs distances au score avec deux buts de Rivière, sur un centre de Cabella (16e) puis une ouverture de Coquelin (43e). Deux buts qui récompensaient une série d'occasions, entre la tête de Mangala à côté (31e) et les tirs sur le gardien de Griezmann (33e) et Rivière (37e).

Plus volontaire mais toujours aussi pauvre techniquement, la Roumanie n'est vraiment rentrée dans le match qu'après la pause. Mais l'expulsion de Gugu (68e), auteur par ailleurs de la seule occasion roumaine (42e), rendait la mission quasiment impossible. Les motifs de satisfaction se déclinent au contraire sur toutes les lignes côté français: une défense centrale Varane-Mangala impressionnante, un milieu défensif Coquelin-Guilavogui qui tient la baraque, des ailiers Sunu et Cabella très actifs et Rivière en buteur efficace (désormais à 6 buts en 13 sélections). Griezmann, aligné en meneur de jeu, a moins brillé dans l'animation, à l'image de son ami Kakuta vendredi contre le Kazakhstan (2-0). C'est à ce poste qu'aucun titulaire indiscutable ne se dégage encore. Avant que Brahimi ne revienne de blessure.

Les Bleuets retrouvent la Roumanie le 10 novembre à Nantes. L'occasion sans doute de confirmer, avant d'affronter le grand rival pour la qualification.