lens supporteurs Bollaert 2010
Les supporteurs Lensois | AFP-CHARLET

Lens et Nancy décrochent les derniers billets

Publié le , modifié le

Les stades de Saint-Denis (Stade de France), Paris (Parc des Princes), Lille, Bordeaux, Nice, Lyon, Marseille, Lens et Nancy ont été désignés pour accueillir les rencontres de l'Euro-2016 qui est organisé en France. Ceux de Toulouse et Saint-Etienne ont été désignés comme stades de réserve.

Le Conseil fédéral de la Fédération française de football s'est donc prononcé sur les neuf villes hôtes, attribuant à Lens et Nancy, les derniers billets que se disputaient officieusement Saint-Etienne et Toulouse. Ces dernières sont donc désignées comme villes de réserve. Sans véritable surprise, la confiance a été maintenue au projet de Lyon, et ce, malgré le retard pris pour  la construction du Grand Stade. Bernard Désumer, trésorier de la FFF et membre du Conseil fédéral a confirmé par ailleurs la présence des quatre stades neufs (Bordeaux, Lille, Lyon et Nice), ainsi que ceux du Stade de France et des enceintes des deux plus grandes villes du pays, le Parc des Princes à Paris et le Vélodrome à Marseille.

"Tous les dossiers étaient de très, très grande qualité, mais le choix a  été très net et s'est fait dès le premier tour", a déclaré le  président de la FFF Fernand Duchaussoy, qui a précisé que cette décision était "conditionnée à la validation par le Conseil  constitutionnel, qui se réunit le 26 mai, de la loi Euro-2016". Interrogé sur la mise à l'écart de Toulouse et Saint-Etienne, M. Duchaussoy  a jugé qu'il n'y avait "pas d'explication particulière". "Lens a été retenu pour l'Euro-84, le Mondial-98, et la Coupe du monde de  rugby, il y a donc une histoire et ce dossier est assez avancé. En ce qui  concerne Nancy, il était important qu'il y ait une ville de l'Est. On sait que  Michel Platini (président de l'UEFA, ndlr) est très attaché à sa région  natale", a-t-il tout de même déclaré.

Réactions:
Gervais Martel (président du club de Lens): "Je suis heureux de cette nouvelle pour le club, ses supporteurs et ses partenaires, dans un moment de tristesse et de frustration. C'est une récompense par rapport à ce que représente Lens. Il ne faut pas tout mélanger mais on n'oublie pas ce qui nous attend, c'est à dire une remontée obligatoire la saison prochaine. On a été récompensé parce que l'on avait l'un des meilleurs dossiers, avec un public très festif et une situation géographique exceptionnelle au coeur de l'Europe."
Jacques Rousselot (président du club de Nancy): "C'est un grand moment pour Nancy et ceux qui ont travaillé sur ce dossier. Je suis très heureux et très fier. L'Euro-2016 ne regrettera pas ce choix."

Romain Bonte