Allemagne-Eire
L'attaquant irlandais Jon Walters | AFP - PATRIK STOLLARZ

L'Eire qualifiée pour l'Euro

Publié le , modifié le

L'Eire s'est qualifié pour la phase finale de l'Euro-2016 aux dépens de la Bosnie-Herzégovine en barrage retour, en s'imposant (2-0) lundi à Dublin. A l'aller, les deux équipes avaient fait match nul (1-1). 22 équipes sont désormais connues sur les 24 nations qui disputeront l'Euro en juin prochain en France.

Les deux buts irlandais ont été inscrits par leur attaquant Walters. Nettement dominés par la technique de leur adversaires, les Irlandais, qui joueront la compétition continentale pour la 3e fois seulement après une première présence en 1988, ont opposé leur coeur, leur enthousiasme et un réalisme inhabituel pour sauter l'obstacle. Ironie du sort, l'équipe de Martin O'Neill, souvent malheureuse dans les matches couperets, a enfin reçu le coup de main qu'elle n'avait pas eu en 2009 contre la France de Thierry Henry, puisque l'arbitre lui a accordé un penalty pour une faute de bras très sévère de Zukanovic. Suspendu à l'aller, Walters ne s'est pas gêné pour ouvrir le score, alors que jusque-là c'était la sélection de Mecha Bazdarevic qui tenait le mieux le  ballon.  

Dans une rencontre tendue par l'enjeu et les petits truquages des deux camps, Spahic, déjà averti et passé pas loin de l'exclusion, a commis une nouvelle faute qui allait s'avérer celle de trop pour son camp. Le coup-franc de Brady, qui avait maintenu l'espoir à l'aller en égalisant tardivement il y a trois jours à Zenica, a mal été dégagé par Vranjes, et Walters toujours lui, a fait le break au second poteau avec l'aide des montants (70). L'attaquant de Stoke, transporté par l'air de Dublin où il a marqué quatre fois lors de ses quatre derniers matches, en est désormais à 10 buts en 38 sélections.

Les Verts, souvent plombés par leur attaque anémique, inscrivent même pour la première fois deux buts à domicile en 2015. Ils peuvent même se prévaloir désormais de neuf matches sans défaite à domicile, dont six fois sans encaisser de but, ce qui ne les aidera  pas vraiment en France lors de l'Euro-2016. L'essentiel pour eux est pourtant d'avoir su prendre leur revanche, eux qui gardaient encore en travers de la gorge leur élimination du Mondial-2010 en barrages.

Christian Grégoire