Moussa Sissoko portrait
Moussa Sissoko, le couteau suisse de Didier Deschamps | FRANCK FIFE / AFP

Le top 5 des déclas de Moussa Sissoko

Publié le , modifié le

A deux jours de France – Allemagne en demi-finale de l’Euro à Marseille, Moussa Sissoko est passé sur le gril des journalistes. Pronostic, Neuer, parcours, position, progression, le Top 5 de ses déclarations.

  • France – Allemagne, c’est du 50/50

France – Allemagne, c’est du 50/50

« C’est du 50/50, il n’y a pas de favori. Ils sont champions du monde. C’est une très forte équipe. Mais nous aussi on a montré de belles choses. Nous on est à domicile et ça peut changer la donne. »

  • Un secteur offensif de qualité

Un secteur offensif de qualité

« On a progressé à tous les niveaux, défensivement, au milieu et devant. On n’a pas encaissé beaucoup de buts dans cette compétition. On a aussi pas mal marqué. On a beaucoup de qualités dans le secteur offensif. On réalise de beaux mouvements et des enchaînements, c’est ce qui fait la force de ce groupe. On va essayer de continuer sur notre lancée, ça voudrait dire qu’on ira au bout. »

  • Neuer est le gardien N.1

Neuer est le gardien N.1

« C’est le meilleur gardien du monde. Il faudra prendre des décisions plus rapidement et essayer d’être plus juste (devant le but). On sait qu’il occupe un poste de libéro à l’ancienne. Il joue très haut et coupe beaucoup de trajectoires. Ce sera à nous de faire attention. »

  • Parcours trop facile ?

Parcours trop facile ?

« Je trouve ça sévère et injuste car ça n’a pas été facile depuis le début. On a cravaché pour gagner ces matches. Contre la Roumanie, l’Albanie, l’Irlande, on a été en difficulté. On voit qu’il n’y a plus de petites équipes. Chaque match est compliqué. L’Allemagne est au-dessus des équipes qu’on a rencontrées. »

  • Timide mais sans complexe

Timide mais sans complexe

« Ce n'est pas dans mon caractère (de parler) car je suis plutôt timide mais sur le terrain je n'hésite pas à replacer mes coéquipiers. J'essaie simplement de dire ce que je dois dire. Je suis un joueur qui ne calcule pas, qui essaie d'apporter au groupe ce que je peux. (…) Mon poste préférentiel, c'est dans le 4-3-3 en tant que milieu relayeur. Le sélectionneur fait des changements et je dois m'adapter. Cela ne me dérange pas. J'apporte le côté sécurité sur un côté, je peux très bien défendre, me projeter en contre-attaque. »

francetv sport @francetvsport

Euro