Tirage au sort euro
Le tirage au sort de l'Euro 2016 | ALAIN GROSCLAUDE / AFP

Le tirage au sort de l'Euro 2016 : mode d'emploi

Publié le , modifié le

L'Europe du football va retenir son souffle samedi vers 18h00. Les 24 nations qualifiées pour la phase finale de l'Euro 2016 sauront ce qui les attend du 10 juin au 10 juillet prochain. Tout savoir sur le tirage qui sera effectué au Palais des Congrès à Paris.

  • 24 équipes, 6 groupes, 4 chapeaux

24 équipes, 6 groupes, 4 chapeaux

C'est l'Euro de la démesure. En réformant sa phase finale pour permettre à 24 pays et non plus 16 de briguer le trophée Henri-Delaunay, la compétition phare du continent européen s'ouvre à des équipes peu habituée à ce cercle restreint. L'Irlande du Nord, le pays de Galles et la Slovaquie participeront ainsi à leur premier Euro. Pour d'autres comme l'Ukraine et l'Autriche, le billet acquis sur le terrain est une grande première (ces pays avaient participé à la compétition seulement en l'organisant, ndlr). Cette nouvelle donne doit en théorie favoriser les "grandes" nations qui, sauf immense catastrophe, accèderont aux huitièmes de finale. En effet, les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés ainsi que les quatre meilleurs troisièmes.

  • La composition des chapeaux 

La composition des chapeaux 

Privilège de l'organisateur, la France a été placée dans le chapeau 1 et occupera la position 1 du groupe A. Tenante du titre, l'Espagne est également parmi les 6 têtes de série. Les quatre autres membres du chapeau 1 sont tout simplement les mieux classées au coefficient UEFA et non pas au classement FIFA. Il est calculé sur la base des trois grandes dernières compétitions internationales (qualifications et phase finale de l'Euro 2012 pour 20%, qualifications et phase finale de la Coupe du monde pour 40% et qualifications à l'Euro 2016 pour 40%, ndlr). Ce classement a fait ressortir l'Allemagne, l'Angleterre, le Portugal et la Belgique au détriment de l'Italie, mieux classée que la sélection anglaise à la FIFA, mais derrière au coefficient UEFA.

  • Un tirage à suspense

Un tirage à suspense

Les tirages au sort des grandes compétitions nous y ont habitué. Ce n'est que dans les dernières minutes qu'on saura quelle nation a tiré le gros lot, à savoir l'Italie sur ce tirage. Car une fois les pensionnaires du chapeau 1 placés dans leur groupe respectif, on tirera ceux du dernier chapeau puis ceux du troisième puis enfin ceux du chapeau 2, les gros morceaux à éviter absolument. Dans le pire des cas, la France pourrait se retrouver avec l'Italie, la Suède et la Turquie. Une fois ce tirage effectué, on aura une idée plus précise du tableau et des huitièmes théoriques. Si la France termine première du groupe A, on sait qu'elle sera opposée à un meilleur 3e (C, D ou E). Faites vos pronostics !

  • Des invités de marque mais pas Platini

Des invités de marque mais pas Platini

Pour animer ce tirage au sort, point de Michel Platini qui reste suspendu de toute fonction officielle après la décision du TAS vendredi. Bixente Lizarazu et Ruud Gullit (Ballon d'Or 1987 et capitaine des Pays-Bas vainqueurs de l'Euro-1988) seront les maîtres de cérémonie au Palais des Congrès. Ils seront tour à tour accompagnés de légendes du football européen. On y verra le sélectionneur de l'Espagne, Vicente Del Bosque, sans doute pour amener le trophée Henri-Delaunay. Hormis Lizarazu, David Trezeguet se rappellera au bon souvenir des supporters français. L'ancien attaquant tricolore avait marqué le but en or en finale de l'Euro-2000. L'Allemand Oliver Bierhoff, auteur du but décisif en finale de l'Euro-1996, et le Grec Angelos Charisteas, qui a marqué de la tête en finale pour offrir le titre à la Grèce en 2004, seront invités sur la scène. Enfin, les jeunes téléspectateurs découvriront peut-être le Tchèque Antonin Panenka qui a donné son nom aux penalties tirés en feuille morte après en avoir réussi un lors de la victoire de la Tchécoslovaquie aux tirs au but face à l'Allemagne de l'Ouest en 1976.