Le Champ-de-Mars accueillera la "fan-zone" de Paris
Le Champ-de-Mars accueillera la "fan-zone" de Paris | GARDEL Bertrand / hemis.fr / Hemis

Le syndicat des entreprises de sécurité s'engage à fournir les effectifs nécessaires

Publié le , modifié le

Le président du syndicat national des entreprises de sécurité (SNES) s'est engagé mardi à mobiliser, au moyen d'une plateforme dédiée, ses 220 adhérents pour fournir en personnel les villes hôtes de l'Euro-2016.

"Le SNES a décidé de s'engager vis-à-vis des maires des villes hôtes à mettre tout en oeuvre aux travers de ses entreprises adhérentes, voire au-delà si nécessaire, pour qu'aucun agent ne manque sur les sites le moment venu", indique Jean-Pierre Tripet dans un communiqué. "Si un site devait manquer à l'heure dite des effectifs nécessaires, le SNES, au travers de sa plate-forme dédiée, mobilisera ses entreprises adhérentes siégeant hors des bassins d'emplois concernés pour venir en renfort avec des effectifs disponibles", poursuit-il. "Nos délégués régionaux SNES vont avoir pour mission exceptionnelle de trouver les effectifs manquants dans les entreprises adhérentes non sollicitées."

Des formations en cours

Pour autant, le président du SNES ne redoute pas particulièrement de pénurie pour une opération qui devrait mobiliser 12.000 agents de sécurité privés durant près d'un mois et demi. Plus d'une centaine de formations sont actuellement en cours pour délivrer un certificat de qualification professionnelle (CQP) à plus de mille personnes. "Certains grands groupes, notamment internationaux, ont annoncé ne pas vouloir concourir (aux appels d'offres lancés par les villes, NDLR). D'autres n'ont tout simplement pas été retenus dans les appels d'offres. Cette situation n'a rien d'anormal. La sécurité événementielle n'est pas une expertise maîtrisée par ce type de grands groupes, qui, souvent, lorsqu'ils l'effectuent, la sous-traitent", conclut M. Tripet dont le syndicat fédère 220 entreprises (TPE, PME et ETI) de près de 30.000 salariés au total.

AFP

Euro