Le sélectionneur russe Sloutski et la Fédération sont tombés d'accord pour une séparation

Le sélectionneur russe Sloutski et la Fédération sont tombés d'accord pour une séparation

Publié le , modifié le

Le ministre russe des Sports et président de la Fédération russe de football Vitali Moutko a confirmé samedi le départ du sélectionneur de l'équipe nationale Leonid Sloutski après l'élimination cinglante lors de l'Euro 2016 en France.

"Nous nous sommes mis d'accord aujourd'hui (samedi) pour qu'il quitte son poste d'entraîneur de l'équipe de Russie", a déclaré le ministre à l'agence russe R-Sport. Interrogé par l'agence TASS, il a précisé que la recherche d'un nouveau sélectionneur commençait samedi, sans citer de possibles remplaçants.

Après la défaite 3-0 contre le pays de Galles, le coach russe avait déjà jugé lundi "nécessaire que ce soit une autre personne qui prépare notre équipe pour les compétitions à venir", alors que la Russie accueille le Mondial en 2018. "Leonid pense que l'équipe nationale, ce n'est pas vraiment son truc. Il est plutôt entraîneur de club, c'est autre chose. C'est une décision mûrement réfléchie, qu'il a confirmée lors de notre rencontre: il préfère se concentrer sur le travail en club. S'il le faut, il est prêt à apporter son aide, à partager ses connaissances", a expliqué M. Moutko à R-Sport.

Leonid Sloutski avait remplacé Fabio Capello à la tête d'un sélection en difficulté en août 2015 et était parvenu à qualifier directement la Russie pour la phase finale de l'Euro 2016. Le natif de Volgograd, dans le sud de la Russie, voulait devenir gardien de but pro. Mais, à 19 ans, il a dû abandonner ses rêves de carrière à cause du chat de sa voisine, coincé en haut d'un arbre. En tentant de sauver le félin, il est tombé et s'est brisé un genou. Il avait ensuite embrassé la carrière d'entraîneur, connaissant notamment la réussite au CSKA Moscou, où il avait d'ailleurs conservé son poste en parallèle de la sélection.

AFP