Le procès Timochenko reprend malgré les protestations

Publié le , modifié le

a justice ukrainienne a repris lundi le procès pour fraude fiscale de l'opposante et ex-Premier ministre emprisonnée Ioulia Timochenko, en l'absence de la prévenue, hospitalisée, et malgré les protestations que continue de soulever cette affaire.

Environ un millier de manifestants scandaient des slogans comme "Liberté  pour Ioulia !" devant le tribunal de Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine. A peu près autant de manifestants exprimaient leur hostilité à celle qui  fut un des leaders de la "révolution orange" pro-occidentale de 2004.Incarcérée depuis août et condamnée en octobre à sept ans de prison pour  "abus de pouvoir" dans la signature d'un contrat gazier avec la Russie jugé  désavantageux pour le pays, Ioulia Timochenko est jugée dans ce nouveau procès  pour fraude fiscale et détournement de fonds, des faits présumés remontant aux  années 1990.

Elle a également été citée comme témoin dans l'affaire du meurtre d'un  député remontant à 1996, et un responsable du parquet a déclaré la semaine  dernière qu'elle pourrait être inculpée. Elle et ses partisans dénoncent une vendetta politique de l'actuel  président Viktor Ianoukovitch. L'affaire a provoqué une grave crise entre Kiev et l'Union européenne, qui  réclame elle aussi la libération de l'opposante. Plusieurs pays européens  avaient brandi la menace d'un boycott politique des matches de football. Kharkiv, où l'opposante est détenue, est l'une des quatre villes-hôtes  ukrainiennes de la compétition co-organisée avec la Pologne.

Jerome Carrere