Cristiano Ronaldo - Pepe
Ronaldo a été le détonateur de son équipe | AFP - JEFF PACHOUD

Le Portugal à quitte ou double

Publié le , modifié le

Le Portugal joue sa qualification pour les quarts de finale de football face aux Pays-Bas, qui doit croire au miracle. De son côté, l'Allemagne, en tête du groupe B doit terminer le travail face au Danemark.

L'affiche : Portugal - Pays-Bas

Le Portugal peut-il le faire ? Laborieuse depuis le début de la compétition, la sélection lusitanienne joue sa place pour les quarts de finale dimanche (20h45) face aux Pays-Bas. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo seront en danger au cours de cette rencontre, face à des "Oranje" qui doivent impérativement s'imposer avec deux buts d'avance pour espérer continuer l'aventure. Face à une équipe qui n'a plus rien à perdre et qui voudra, au moins, sauver l'honneur, les Portugais joueront leur "finale" de groupe à quitte ou double.

"C'est comme une finale", a souligné en conférence de presse Bert Van Marwijk, le technicien néerlandais, qui devra tourner son équipe vers l'attaque. "Nous avons besoin que l'Allemagne gagne mais nous savons depuis le début que nous devons gagner par au moins deux buts d'écart, et je garderai cette idée en tête", a affirmé le technicien oranje. "Nous devons foncer. Notre tactique sera basée là-dessus. La tactique traduira la situation", a-t-il ajouté. L'attaque, oui, mais sans tomber dans l'agressivité. En 2006, le huitième de finale de coupe du monde entre les deux nations avait tourné à la guérilla, avec pas moins de 16 cartons jaunes et quatre rouges de distribués.

 

L'Allemagne à un point du but

L'Allemagne, pour sa part, a son destin en main pour terminer première de son groupe. Avec ses deux succès, contre le Portugal (1-0), et face aux Pays-Bas (2-1), la Nationalmannschaft a déjà fait le plus dur. Un match nul suffirait à l'envoyer au prochain tour. Mais, comme il est naturel de le faire en de telles circonstances, le sélectionneur allemand, Joachim Low, reste prudent. "Nous ne sommes toujours pas qualifiés pour le moment, il nous faut au  moins un point. Ce sera un match serré et difficile. Le Danemark espère  rejoindre les quarts. Ils peuvent jouer aussi plus libérés. Ceux qui les  voyaient comme des outsiders avant le tournoi avaient tort, nous avons toujours su qu'ils seraient dangereux." Une pique directement adressée à la Hollande, certainement un peu trop sure de ses forces avant de les affronter. L'Allemagne, elle, fera preuve d'humilité.