Ricardo Quaresma a inscrit le but de la qualification portugaise face à la Croatie.
Ricardo Quaresma a inscrit le but de la qualification portugaise face à la Croatie. | AFP

Le Portugal arrache son billet pour les quarts en éliminant la Croatie (1-0) en prolongation

Publié le , modifié le

La Seleçcao a attendu un but de Ricardo Quaresma en prolongation pour sortir la Croatie (1-0 a.p.) au terme d'un match insipide. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo affronteront la Pologne jeudi, à Marseille.

Jeudi prochain, le Portugal jouera le quart de finale de l’Euro. Son sixième consécutif. Dit comme ça, la qualification lusitanienne épouse une logique implacable. En réalité, elle frise le hold up. Car samedi soir, la Seleçcao est passée par un trou de souris. Elle a attendu la 117e minute d’une rencontre jusqu’ici cadenassée à double tour pour forcer la porte.

La Croatie venait de toucher le poteau lorsque Ricardo Quaresma a catapulté dans le but de Danijel Subasic une tentative de Cristiano Ronaldo repoussée par le gardien monégasque (1-0 a.p.). Pour ne pas avoir su surfer sur leur emballante phase de poules, les coéquipiers de Luka Modric ne s’en sont pas remis. Ils n'en ont pas eu le temps. A cet instant, il était déjà trop tard.

Aucun tir cadré jusqu'à la 117e minute

Le dénouement, aussi cruel soit-il pour la Croatie, boucle un 8e de finale loin des promesses attendues. N'y allons pas par quatre chemins: il a même offert un spectacle indigent. Un chiffre ? Aucun tir cadré jusqu’à la délivrance de Quaresma, pour une seule occasion nette dans le temps réglementaire. Elle fut croate. Mais à l'heure de jeu, la tête de Vida, idéalement placé au point de penalty, a filé à côté du but portugais (61e). A part ça ? RAS. Le public de Bollaert n’a rien eu à se mettre sous la dent. A peine plus au cours d’une prolongation où Perisic (94e), Kasilic (96e) et Vida (112e, 120e) -décidement malheureux- ont manqué le cadre.

Les attaquants portugais n'ont pas été plus inspirés. A l'image de Ronaldo, qui n'aura pas eu la moindre occasion. Mais qui aura été décisif sur le but salvateur de Quaresma. Sur ce qu'elle a montré samedi, la Seleçcao n'a clairement pas gommé son démarrage poussif, matérialisé par une troisième place dans le groupe F. Sauf qu'elle est en quarts de finale. Et ça suffit amplement à son bonheur.

Gil Baudu @gbaudu

Euro