Didier Deschamps
Didier Deschamps. | FRANCK FIFE / AFP

Le Graët: Deschamps est là jusqu'en 2016

Publié le , modifié le

Il n'y a "pas d'objectif précis" assigné à l'équipe de France dans le Mondial-2014, a déclaré le président de la Fédération (FFF) Noël Le Graët à l'issue de l'Assemblée de fin d'année de la FFF. "On a eu le soulagement d'y aller; après, la gourmandise vient dans la compétition, a déclaré le dirigeant en conférence de presse. Je ne peux pas donner d'objectif précis. On aurait tort de dire que c'est un groupe facile, la Suisse a fait un parcours exceptionnel. L'équipe de France est en progrès. Il y a toujours des risques de blessures, mais cette équipe a un avenir et elle peut retrouver un rang en Europe".

Les Bleus rencontreront dans le groupe E le Honduras (15 juin à Porto  Alegre), la Suisse donc (20 juin à Salvador) et l'Equateur (25 juin à Rio de  Janeiro), après un tirage généralement considéré comme très clément. Concernant Didier Deschamps, "il sera sélectionneur jusqu'en 2016, quels  que soient les résultats" des Bleus au Brésil, a confirmé M. Le Graët. Le  technicien s'est de son côté donné comme "premier objectif" la "qualification  pour les 8e de finale".

Pas d'inquiétude sur le comportement

En vue de l'Euro-2016, "on sera dans de meilleures conditions avec la  qualification pour la Coupe du monde, a estimé M. Le Graët. Didier Deschamps  est un gagneur, et ça ne se fait pas de préparer une compétition deux ans et  demi avant. Mais on n'a jamais eu de jeunes aussi bons dans le vivier français.  Les Varane, Sakho et Pogba se sont intégrés rapidement chez les A, on a  l'impression que ce sont déjà de vieux briscards alors qu'ils n'ont que  quelques sélections ! Cette équipe, jeune, devrait continuer à progresser".

Interrogé sur l'éventuel retour de problèmes de comportement chez les  Bleus, comme lors du Mondial-2010 et de l'Euro-2012, le président de la  Fédération a dit qu'il n'avait "pas d'inquiétude". "Ils ont tous pris  conscience qu'il ne fallait pas refaire ce qui s'est passé, a-t-il avancé.  Personne n'empêchera jamais Pierre, Paul ou Jacques de dire un mot de travers,  mais je n'ai pas d'angoisse".

AFP