Laurent Blanc
Laurent Blanc | FRANCK FIFE / AFP

Laurent Blanc : "On est fin prêt"

Publié le , modifié le

Le sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc a déclaré dimanche que ses joueurs étaient "fin prêts" pour défier l'Angleterre lors des grands débuts des Bleus dans le groupe B de l'Euro-2012, lundi à Donetsk (Ukraine).

Q: On a l'impression que les Bleus ont entamé une période de renaissance et  que l'Angleterre est en phase de régression. Voyez-vous les choses de la même  manière?
R: "Je suis d'accord mais chaque nation a ses problèmes. L'Angleterre a des  problèmes de blessures et de sélectionneur mais rassurez-vous, on a eu nous  aussi des problèmes. Il faudra faire abstraction de tout ça. C'est un match  important pour la France et l'Angleterre. Je ne me fais aucun souci, les  Anglais seront présents, ils veulent toujours gagner, surtout contre les  Français. Il faudra oublier tout ce qui s'est passé avant."
   
Q: Vous avez joué en Angleterre. Cette expérience vous a-t-elle servi pour  préparer le match de demain?
R: "J'ai joué deux ans en Angleterre, je connais leur mentalité. Je sais ce  qui nous attend dans le duel et l'engagement. On a regardé les deux derniers  matches amicaux de l'Angleterre, non pas pour apprendre qu'ils seront présents  dans l'engagement mais voir dans quel dispositif ils jouent. Ils vont défendre  très bas et utiliser les deux joueurs de devant pour opérer en contre. Il ne  faudra pas se faire aspirer parce qu'ils vont essayer d'utiliser toutes les  possibilités de contre avec un bon passeur comme Steven Gerrard."
   
Q: L'équipe de France est-elle prête physiquement?
R: "On ne sait pas comment va se passer le match mais on a la sensation de  s'être bien préparé. On avait préparé des choses, on a eu quelques soucis mais  on a la sensation que tout ce qu'on avait préparé, on l'a fait, et on a la  sensation d'être fin prêt pour le 11 juin. C'était l'objectif de ce début de  stage. Pour demain, on est prêt."
   
Q: Comment abordez-vous votre première phase finale en tant que  sélectionneur?
R: "Il n'y a aucun stress. Je suis venu pour entraîner l'équipe de France  et être présent à ce Championnat d'Europe. Il y a beaucoup d'envie d'être dans  le vif du sujet. Il y a 12 ans, ce n'était pas la même chose, j'étais joueur.  C'est totalement différent de vivre le Championnat d'Europe en tant que joueur  et sélectionneur."
   
Q: Vous voyez-vous dans la peau d'un outsider?
R: "On a vécu une période difficile, on reconstruit. Les choses vont  doucement. On s'est qualifié avec difficulté mais on mérite d'être à l'Euro. Il  y a des pays mieux armés pour gagner l'Euro mais si on arrive à sortir des  poules, tout peut se passer. Mais c'est normal d'avoir ce rôle car,  malheureusement, on ne fait pas partie du gotha européen. Sur ce groupe D, on  voit la France favorite du groupe, je ne suis pas d'accord car lors du tirage  au sort on était dans le 4e chapeau. Donc ce groupe est ouvert, on est au même  niveau que les autres."
   
Q: Le match contre l'Angletere est-il un piège?
R: "Il faudra faire très attention mais s'ils nous attendent, tu veux qu'on  les attende aussi? Ca fera un beau 0-0. On va jouer notre jeu et j'espère que  l'équipe qui jouera le plus gagnera mais ce n'est pas évident car ce n'est pas  toujours le cas en football. Le match de demain est important mais pas décisif,  il y aura d'autres matches."

AFP